alex albon australie accident el1

Un crash et un problème d’appui tête pour les débuts d’Albon en F1

Alex Albon a déclaré qu’un manque d’expérience et des pneus un peu trop chauds sont à l’origine de son crash survenu lors de la première séance d’essais libres du Grand Prix d’Australie.

Le pilote Toro Rosso a fait un tête-à-queue au virage numéro 1 du circuit de l’Albert Park ce vendredi matin en EL1, envoyant dans la foulée sa monoplace dans le mur de béton le plus proche.

Le choc n’a pas été très violent, et Albon a pu rejoindre son garage par ses propres moyens au volant d’une monoplace tout de même bien amochée.

« J’étais en train de prendre de l’assurance, j’allais de plus en plus vite. » a déclaré Albon. « Ensuite, j’ai été surpris par ce tête-à-queue sur la fin d’un relais. »

« Je pense que c’était en raison de mon inexpérience et de pneus un peu trop chauds, c’était la combinaison des deux je pense. »

« Mais il n’y a rien eu de grave finalement, et en fin de compte, tout s’est bien terminé, cela ne nous a pas empêché d’aller en FP2. Considérant que c’était la première pour moi ici, je suis finalement assez content de la façon dont les choses se sont passées. »

Un problème d’appui tête

Un peu plus tard, Alex Albon a rencontré un autre problème qui aurait pu l’envoyer une seconde fois dans le mur.

Le jeune pilote n’a pas pu tourner son volant en raison d’un doigt de sa main bloqué sur le bord de l’appui tête de sa monoplace. En F1, l’appui tête est un grand morceau de carrosserie qui entoure la tête du pilote et qui se prolonge jusqu’à la hauteur du volant de sa monoplace.

Des encoches spéciales sont façonnées par les ingénieurs sur cet appui tête pour que le pilote puisse tourner son volant sans jamais taper sur les bords de cet appui tête.

« C’était étrange, parce que cela ne m’était jamais arrivé avant. » explique Albon. « J’étais dans le virage 11 et quand j’ai attaqué le 12, je ne pouvais plus ouvrir la direction parce que j’était coincé avec l’appui tête. »

« Il m’a suffit de lever ma main et j’ai avorté mon tour, rien de grave, mais cela m’a beaucoup surpris. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

robert kubica williams

Par manque de pièces, Kubica a dû rester loin des vibreurs ce vendredi

charles leclerc et sebastian Vettel ferrari

Charles Leclerc gêné par les rafales de vent ce vendredi