mercedes hamilton monaco

Hamilton gagne à Monaco

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton a remporté ce dimanche le Grand Prix de Monaco 2019 au termes des 78 tours de course.

Le Britannique a franchi la ligne d’arrivée devant la Red Bull de Max Verstappen et la Ferrari de Sebastian Vettel.

Cependant, Max Verstappen ayant écopé d’une pénalité de cinq secondes, le Hollandais termine officiellement à la quatrième position.

Derrière, Pierre Gasly, Carlos Sainz, Daniil Kvyat, Alex Albon, Romain Grosjean et Daniel Ricciardo complètent le top dix.

Lewis Hamilton a été sous la pression directe de Max Verstappen durant une grande partie de la course ce dimanche à Monaco, les deux hommes étant sur une gomme différente [Jaune pour Hamilton et Blanche pour Verstappen].

Le pilote Mercedes a été « obligé » de rallier l’arrivée de la course avec des pneus extrêmement abîmés, alors que le pilote Red Bull est resté collé dans son échappement jusqu’au dernier tour de course, les deux hommes s’étant même touchés au 77e tour de course.

Charles Leclerc trop impatient

Le pilote Ferrari nous a gratifié d’un début de course incroyable en effectuant un premier dépassement magnifique à la « Jules Bianchi » au virage de la Rascasse sur la Haas de Romain Grosjean.

Mais quelques instants plus tard, le Monégasque a définitivement ruiné sa course en voulant réitérer le dépassement au même endroit sur la Renault de Nico Hulkenberg.

Charles Leclerc a touché le rail avec la roue arrière droite de sa Ferrari au moment de dépasser Hulkenberg, provoquant une crevaison sur le pneu arrière droit.

Le pilote Ferrari a dû effectuer un tour complet de circuit avec une roue arrière droite partant en morceaux et endommageant sévèrement le fond plat, ainsi que l’aileron arrière de sa monoplace.

Cet incident obligera la direction de course à envoyer la voiture de sécurité en piste pour permettre aux commissaires de dégager les nombreux débris laissés par la Ferrari de Leclerc.

Le pilote monégasque abandonnera finalement quelques tours plus tard en raison des dégâts trop importants sur sa SF90.

Verstappen double Bottas dans les stands

Avec l’entrée de la voiture de sécurité en piste, les pilotes leaders se sont jetés dans la voie des stands pour effectuer un arrêt « gratuit ».

Mais l’équipe Red Bull a relâché son pilote Max Verstappen au moment où la Mercedes de Valtteri Bottas quittait son emplacement, percutant légèrement la W10 du Finlandais.


Pour cet incident, Max Verstappen a écopé de cinq secondes de pénalité sur son temps final [ou cinq secondes d’immobilisation en cas d’arrêt au stand].

Notons que le léger contact entre la Red Bull de Max Verstappen et la Mercedes de Valtteri Bottas dans la voie des stands a endommagé la roue avant droite de Bottas contre un trottoir, ce qui a obligé le pilote Mercedes à effectuer un second arrêt pour changer à nouveau de roues. Avec ce double arrêt, Valtteri Bottas a dû ressortir en quatrième position.

Pénalité pour Giovinazzi

Le pilote Alfa Romeo a écopé d’une pénalité de dix secondes pour avoir causé un carambolage au virage de la Rascasse.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

valtteri bottas monaco

Les classements après Monaco

verstappen red bul racing monaco

Max Verstappen doublement pénalisé à Monaco