renault hongrie budapest

Un moteur Renault en mode sécurité en Hongrie, et pas de point à l’arrivée

Renault a terminé un Grand Prix de Hongrie très calme juste en dehors des points. Nico Hülkenberg s’est classé douzième tandis que Daniel Ricciardo a franchi le drapeau à damier en quatorzième position.

L’équipe Renault repart de Budapest sans avoir marqué le moindre point aujourd’hui, ce qui fait que l’écurie du constructeur français reste avant la pause estivale la sixième équipe du plateau derrière Toro Rosso.

Onzième à l’extinction des feux, Nico Hulkenberg s’est hissé dans le top dix grâce à un long premier relais en médiums. Malgré de régulières pertes de puissance, l’Allemand a maintenu plusieurs voitures derrière lui jusqu’à son unique passage aux stands au trente-sixième tour. Ressorti quinzième, Nico Hulkenberg est repassé douzième avant l’arrivée.

« C’est un mauvais résultat avec les deux voitures en dehors du top dix aujourd’hui. Nous visions les points avec Nico, mais nous ne pouvions pas vraiment exploiter notre stratégie entre un moteur en mode sécurité et un avantage finalement limité face aux pilotes s’élançant en pneus tendres. » explique Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing.

« Daniel a effectué une bonne course, mais il est toujours compliqué de partir dernier sur un circuit comme Budapest. Il a tout de même réussi à gagner plusieurs places et il s’est battu avec Magnussen jusqu’au dernier virage, démontrant que le combattant qu’il est ne se rend jamais. »

« Son attitude en piste doit tous nous inspirer au moment d’entrer dans la pause estivale après une première moitié de saison bien en deçà de nos objectifs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

valtteri bottas mercedes

Valtteri Bottas n’a pas vu arriver Charles Leclerc : « Tout va très vite »

daniel ricciardo renault

Daniel Ricciardo frustré de ne pas avoir trouvé l’ouverture sur Magnussen en Hongrie