Un retour de Vettel chez Red Bull ? « Pas maintenant » répond Marko

Helmut Marko ne dirait pas non à un éventuel retour de Sebastian Vettel chez Red Bull, mais l’Autrichien ne veut pas en entendre parler pour l’instant.

Sebastian Vettel a remporté ses quatre titres mondiaux avec Red Bull, avant de rejoindre la Scuderia Ferrari avec qui il n’a jamais gagné de championnat en quatre années.

Le pilote allemand est toujours sous contrat avec l’équipe italienne jusqu’à la fin 2020, mais beaucoup pensent qu’il pourrait retourner chez Red Bull pour la saison 2021, tant l’Allemand est resté attaché à son ancienne équipe.

Les relations entre Vettel et Christian Horner [team principal de Red Bull] ont toujours été excellentes au cours des dernières années, ce qui pourrait faciliter un éventuel retour du quadruple champion du monde un jour.

Mais pour Marko, le consultant Motorsport de l’équipe de Milton Keynes, avoir une dream team Verstappen/Vettel serait un vrai casse tête à gérer et ne veut pas en entendre parler pour le moment.

« Pas maintenant. » a déclaré Helmut Marko lorsque Motorsport-Total lui demande s’il aimerait avoir une équipe formée de Max Verstappen et Sebastian Vettel.

« Pour d’autres, c’est biend’avoir Marquez et Lorenzo [pilotes MotoGP] dans la même équipe, mais moi, en tant que responsable d’équipe, je n’apprécierais pas. »

« Il faut s’assurer d’avoir une certaine rivalité au sein d’une équipe pour que les pilotes puissent se pousser, mais cela doit être productif. »

Cependant, Helmut Marko ne nie pas que Sebastian Vettel a toujours gardé un certain contact avec Red Bull depuis qu’il a rejoint Ferrari.

« Vettel est toujours très attaché à Red Bull, nous l’avons bien vu en Autriche [au GP]. Il est monté sur le podium avec une canette de Red Bull, même si nous n’avons pas signé de contrat avec lui. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Gil De Ferran McLaren

« Tout semble aller bien » avec la MCL34 selon Gil De Ferran

Verstappen et Leclerc : « Nous sommes le Hamilton et le Vettel du futur »