seb vettel monaco

Un Vettel patient sauve les meubles pour Ferrari

Grâce à sa seconde place au Grand Prix de Monaco, Sebastian Vettel a sauvé les meubles pour la maison Ferrari ce week-end, alors que son coéquipier Charles Leclerc a abandonné.

Le pilote allemand est le seul à avoir marqué des points pour Ferrari ce dimanche, mais le quadruple champion du monde admet que sa monoplace n’était pas compétitive dans les rues de Monaco.

« Ce fut une course de gestion et j’attendais que quelque chose se passe. » a déclaré le pilote Ferrari à l’arrivée de l’épreuve monégasque.

« Je l’ai ai vus [Bottas et Verstappen] se toucher dans la voie des stands, et j’ai pensé pouvoir profiter d’une crevaison de Valtteri, ainsi que sur la pénalité de Max. »

« En fin de course, j’ai voulu mettre un peu la pression, mais j’avais du mal avec mes pneus, notamment le train arrière. »

« Globalement, le week-end a été compliqué, je n’ai jamais eu pleinement confiance dans la voiture. En course, les autres ont creusé un grand écart, mais finalement avec la voiture de sécurité, tout le monde est rentré aux stands, et avec l’incident [entre Verstappen et Bottas], on a pu gagner une position sur Valtteri. »

« Nous avons fait ce que nous avions à faire en termes de stratégie, mais globalement, nous n’avions pas assez de vitesse de tout le week-end. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

verstappen red bul racing monaco

Max Verstappen doublement pénalisé à Monaco

sergio perez monaco

Sergio Perez a failli percuter deux commissaires à Monaco