Un week-end difficile pour l’équipe Alpine à Imola

Alpine F1 Imola
L'Alpine A524 sur le tracé d'Imola

L’écurie Alpine quitte Imola sans avoir marqué le moindre point ce dimanche au terme d’une course « difficile » pour Esteban Ocon et Pierre Gasly, tous deux bloqués dans le trafic sur un tracé où les dépassement sont très compliqués.

Esteban Ocon a pris le départ depuis la douzième place sur la grille ce dimanche à Imola, tandis que son coéquipier Pierre Gasly s’élançait depuis la quinzième place. En manque de rythme au volant de l’Alpine A524, les deux pilotes ont lutté dans le peloton durant les 63 tours de l’épreuve, alors qu’ils devaient en même temps respecter les nombreux drapeaux bleus agités à l’approche des leaders.

Au drapeau à damier de cette septième manche de la saison, Esteban Ocon a été classé quatorzième : « C’était une course difficile aujourd’hui et un week-end finalement piégeux dans l’ensemble. » a déclaré Ocon ce dimanche soir à Imola.

« En fin de compte, nous n’avions ni le rythme pour rivaliser, ni la vitesse pour attaquer ou défendre, ce qui a limité nos options. »

« Nous avons réussi à conserver notre position au départ, mais nous avons eu du mal à contenir Lance [Stroll] au début du premier relais. »

« Il s’est échappé dès qu’il nous a dépassés et nous n’avons pas pu préserver notre avance face aux autres. Nous avons essayé de prolonger notre premier relais pour profiter d’éventuels arrêts tardifs, mais cela n’a pas été le cas. »

« Nous n’étions pas dans le match, mais nous poursuivrons nos efforts la semaine prochaine à Monaco. J’en ai de très bons souvenirs de l’an dernier, donc nous nous y rendrons avec un état d’esprit positif. »

De l’autre côté du garage, Pierre Gasly a franchi la ligne d’arrivée à la seizième place : « Malheureusement, nous n’y sommes pas vraiment arrivés aujourd’hui. » a déclaré Gasly après l’arrivée de l’épreuve.

« Nous n’étions pas assez rapides pour nous battre plus haut et notre stratégie n’a pas pu porter ses fruits vu le déroulement de la course. »

« De manière générale, j’ai l’impression que la voiture était moins compétitive qu’hier et nous devons analyser cela en équipe pour voir ce que nous aurions pu mieux faire. »

« En dehors de cela, la monoplace semblait plus constante sur cette piste tout au long du week-end, donc nous devons nous assurer de bien maîtriser les facteurs dépendant de notre contrôle. »

« J’ai hâte d’être à Monaco, nous avons beaucoup de choses à étudier dans les prochains jours pour être sûrs d’être prêts dans les rues de Monte-Carlo. »

Après le Grand Prix d’Emilie-Romagne, l’équipe Alpine est toujours huitième au championnat du monde des constructeurs avec un seul point inscrit depuis le début de l’année. 

5 Comments

  1. Je rêve qu’un jour une Alpine remporte un grand prix mais j’ai l’impression que ça restera un rêve. Gasly et Ocon sont de bons pilotes mais ils ne sont pas exceptionnels et le moteur renault n’est pas à la hauteur de ses concurrents. Finalement je ne sais pas quel intérêt a Renault de dépenser des millions pour rester en F1.

  2. Nul nul toujours et encore… mais ils travaillent toujours et encore…
    Ils n’apprennent rien d’une décennie de bêtises hallucinantes… mais ils travaillent.
    Comme de vrais cancres.
    Vivement leur départ

  3. Sincèrement je plains les pilotes, d’autant que les évolutions tardent à venir. Qui peut bien se satisfaire de ça chez Alpine?

    • Les spéculateurs (américains) actionnaires d’Alpine qui profitent de l’expansion de la F1.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.