charles leclerc vitpilen 701
© BikeExif
in

Une Husqvarna Vitpilen 701 sur mesure pour Charles Leclerc

Charles Leclerc a choisi de faire confiance à un préparateur français pour lui construire une Husqvarna Vitpilen 701 sur mesure.

Le pilote Ferrari a fait appel à l’atelier Bad Winners pour la construction de sa nouvelle moto basée sur la Husqvarna Vitpilen 701.

Au début, le patron de Bad Winners, Walid Ben Lamine, pensait à une blague lorsque Charles Leclerc a pris contact avec lui via le réseau social Instagram pour lui demander de lui construire une moto.

“Tout a commencé par un simple message sur Instagram.” explique Ben Lamine à Moto80. “C’était un message de Leclerc sur le compte de Bad Winners. Il nous a indiqué nous suivre depuis un moment et apprécier nos réalisations.”

“Il nous a donc demandé de lui construire une moto. Au début, je pensais que c’était du spam !” reconnait Walid Ben Lamine.

Le pilote Ferrari a expliqué à Walid Ben Lamine combien il avait apprécié l’une de ses réalisations baptisée “The Apex” et construite sur une base de Yamaha FZS600 Fazer. Leclerc a donc demandé à Bad Winners de lui construire une moto dans l’esprit du projet “The Apex” mais sur la base d’une Husqvarna Vitpilen 701.

Équipée de jantes en carbone, d’une selle en cuir personnalisée, d’un cadre arrière fabriqué en interne, d’un système d’échappement spécifique et dé-catalysé, les équipes de Bad Winners ont également développé une carte mère séparée qui communique avec l’ECU de la moto.

Au total, toutes ces modifications ont permis d’alléger la moto d’environ 27 kilos et d’augmenter sa puissance d’environ une dizaine de chevaux, soit 130 kg pour une puissance de 85 chevaux.

Sachez que si vous voulez posséder la même moto que le pilote Ferrari, il vous est possible de passer commande pour la somme de 20 000 euros environ, alors que trois autres types de Spec sont disponibles à des prix plus bas.

Leclerc sur sa moto en vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

renault f1 toro rosso

Alpha Tauri place Renault dans son viseur pour 2020

george russell williams

Russell compare l’utilisation des pneus Pirelli à un Rubik’s Cube