Une Première victoire pour Uralkali dans l’affaire Force India

Uralkali, la société russe dirigée par l’homme d’affaires russe Dimitry Mazepin, a obtenu du tribunal de New York une décision favorable à la suite de sa plainte déposée plus tôt cette année dans l’affaire du rachat de l’équipe Force India.

La société Uralkali, l’un des plus grands producteurs de potasse au monde, et qui n’a pas remporté l’appel d’offres pour la vente de Force India en août, se réjouit de la décision du  tribunal fédéral du district sud de New York, qui a rendu une ordonnance plus tôt cette semaine contraignant M. John D. Idol, PDG de Michael Kors, à fournir les documents en sa possession qui présentent un intérêt pour les plaintes d’Uralkali déposées au Royaume-Uni contre les administrateurs de Force India Formula One Team («Force India»).

Uralkali a déposé une requête similaire contre un autre membre du consortium, John McCaw Jr., qui est en instance devant le tribunal fédéral du district occidental de Washington, tandis que des requêtes similaires sont en cours d’examen.

Ces demandes visaient à obtenir des informations relatives à la plainte déposée par Uralkali le 28 septembre 2018 devant la High Court de Londres contre les co-administrateurs de Force India, Geoffrey Paul Rowley et Jason Daniel Baker, qui demandaient un dédommagement du fait de leurs déclarations inexactes et de leur négligence au sujet du processus d’appel d’offres pour la vente de Force India.

Uralkali continue de faire valoir sa demande et attend avec impatience de prouver que les administrateurs sont responsables de la sélection de l’offre inférieure de Racing Point par rapport à celle avancée par Uralkali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Un dernier petit tacle pour Renault signé Christian Horner

James Key n’aura qu’une petite influence sur la MCL34 en 2019