Vandoorne souhaite une monoplace capable de rouler avant d’être comparé à Lando Norris

Stoffel Vandoorne dit que McLaren doit d’abord régler ses problèmes de fiabilité avant de pouvoir le comparer à Lando Norris, son potentiel rival pour un baquet en 2019.

L’équipe McLaren évaluant ses options pour trouver un coéquipier pour Carlos Sainz en 2019, le jeune pilote de réserve de l’équipe, Lando Norris, a fait ses débuts en week-end de Grand Prix ce vendredi à Spa au volant de la MCL33 de Fernando Alonso.

Cette situation a placé Stoffel Vandoorne sous pression, alors que le pilote belge a rencontré de nombreux problèmes de fiabilité durant les deux premières séances d’essais libres ce vendredi à Spa.

Le pilote McLaren a terminé bon dernier lors des deux séances d’essais libres du Grand Prix de Belgique, alors que Lando Norris a pu effectuer deux fois plus de tours que lui sur le tracé belge pour ses débuts.

« Evidemment, ils veulent nous comparer, mais je pense tout d’abord que l’équipe devrait nous fournir une voiture capable de rouler avant de vraiment pouvoir comparer. » explique Vandoorne ce vendredi dans le paddock de Spa.

« Nous avons eu des problèmes liés aux freins en EL1, puis des problèmes liés au moteur, ce qui ne nous a pas permis d’effectuer beaucoup de tours. Ensuite en EL2, nous avons aussi débuté avec quelques problèmes, puis nous avons eu plus ou moins un run normal. Mais je n’ai pas eu l’impression de travailler aujourd’hui. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.