Vasseur voit l’arrivée d’Hamilton comme une « énorme opportunité » pour Ferrari

14 février 2024
1
Frederic Vasseur (à droite) en discussion avec Piero Ferrari

La signature du septuple champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton à partir de la saison 2025 représente une énorme opportunité pour Ferrari, mais aussi un grand défi, a déclaré ce mardi le directeur de la Scuderia Ferrari, Frederic Vasseur.

Le Britannique Lewis Hamilton – sept fois champion du monde en F1 – rejoindra à partir de la saison 2025 une Scuderia Ferrari qui n’a plus décroché le moindre titre mondial depuis 2008. Commentant pour la première fois l’accord annoncé plus tôt en février, Frederic Vasseur estime qu’il s’agit pour Ferrari d’une grande opportunité, mais le Français a mis également en garde sur le défi que représente l’arrivée d’Hamilton.

« C’est une énorme opportunité pour l’équipe, c’est sûr. Nous sommes sûrs qu’il apportera une bonne avancée pour l’avenir et ce sera un bon défi pour tout le monde. » a déclaré Vasseur aux médias ce mardi lors du lancement de la Ferrari SF-24.

L’an prochain, Lewis Hamilton remplacera directement Carlos Sainz dont le contrat qui arrive à son terme à la fin de cette campagne 2024 n’a pas été renouvelé par Ferrari.

Frederic Vasseur admet que l’appel pour informer Sainz qu’il ne ferait plus partie de l’équipe à partir de 2025 a été difficile, mais le manager français a également indiqué que l’appel au patron de Mercedes, Toto Wolff, a été tout aussi difficile.

« Comme vous pouvez l’imaginer, ce n’était pas l’appel le plus facile de ma vie. Mais celui avec Toto [Wolff] a été aussi l’un des plus difficiles. » a-t-il ajouté.

Quant au timing choisi par Ferrari pour annoncer l’arrivée à partir de la saison prochaine de Lewis Hamilton, Vasseur a déclaré que Ferrari souhaitait pouvoir se concentrer sur sa saison 2024 sans se soucier par la suite du marché des transferts.

1 Comment

  1. Dépenser sans compter pour de vieilles gloires du passé n’est pas une opportunité mais de l’argent jeté pour satisfaire son propre ego.

    C’est une décision logique pour du milieu de grille, comme Alpine ou Aston Martin, mais pas pour Ferrari. Maintenant, la question se pose déjà de savoir qui remplacera Hamilton dans deux ou trois ans et à quelle vitesse son niveau baissera pendant ce temps.

    Laurent Rossi avait raison de dire que la perte de compétitivité est imprévisible autour de la quarantaine.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.