pirelli mercedes

Vers un changement de pneumatiques en cours de saison ?

Pirelli, la FIA et les équipes de F1 vont se rencontrer ce vendredi à Spielberg au Grand Prix d’Autriche pour discuter d’un éventuel retour des gommes à bande de roulement plus épaisse à partir du Grand Prix de Belgique.

A la demande de la FIA, les équipes de Formule 1, Pirelli et l’instance dirigeante du sport se rencontreront ce vendredi dans le paddock de Spielberg, après que plusieurs équipes ont manifesté leurs préoccupations quant à l’exploitation des pneus 2019.

Il semblerait que le Grand Prix de France du week-end dernier, qui a été jugé ennuyeux par les fans et le monde de la F1 en général, ait obligé la FIA à réagir très rapidement pour essayer de trouver une solution au manque de spectacle dans la catégorie cette année.

Cette rencontre aura lieu ce vendredi matin avant la première séance d’essais libres du Grand Prix d’Autriche et servira à déterminer si oui ou non Pirelli va devoir ré-introduire les pneus à bande de roulement plus épaisse.

Des pneus « Mercedes »

Rappelons le contexte : Pirelli a introduit cette année des pneus avec une bande de roulement plus mince que ceux proposés lors des saisons précédentes et ce, afin de permettre de faire disparaître les problèmes de surchauffe et de cloquage aperçus l’an dernier en F1.

Problème, ces pneumatiques à bande de roulement plus mince semblent convenir parfaitement à Mercedes, qui arrive à les exploiter comme personne d’autre sur la grille.

Beaucoup de voix se sont alors élevées, notamment le patron de l’équipe Haas, Gunther Steiner, qui a récemment déclaré que Pirelli devait tout simplement cesser de mettre à disposition ces pneumatiques.

« Il doit y avoir une fin. » a déclaré Steiner à propos des performances en dent de scie de l’équipe depuis le début de la saison 2019. « Que pouvons-nous faire ? Il y a un moment, vous ne pouvez plus vous énerver. »

« Je ne dirais pas que je suis déprimé, mais il doit y avoir une fin, il doit y avoir une tendance à la hausse quelque part parce que cela ne peut pas s’empirer. J’espère que ce point arrivera bientôt. »

« Pour nous, les pneus sont tellement incohérents et je pense que c’est la même chose pour les autres. »

« Une voiture est très rapide lors d’une course, et lors de la course suivante, elle est nulle part. Lorsque vous êtes au sommet, vous pensez avoir trouvé quelque chose, et lors de la course suivante, vous êtes de retour à la réalité. Ce sont des montagnes russes. »

« Si vous regardez Monte-Carlo, en qualifications, nous n’avions même pas deux dixièmes de retard sur une Ferrari. Au Canada, combien de secondes nous ont échappé ? Ce ne peut pas être que la voiture, ce sont les pneus. »

« Ferrari n’a pas eu une mauvaise voiture à Monte Carlo. Peut-être qu’ils n’avaient pas les pneus pour travailler là-bas, alors que nous nous avons réussi. »

« Ce qui se passe est très sporadique. Le niveau général de confiance est théorique. Nous ne savons pas quand ils marcheront et quand ils ne marcheront pas [les pneus]. Beaucoup de gens demandent à revenir à la bande de roulement des pneus de l’an dernier, car ils semblent plus cohérents. Ce n’est pas seulement nous. »

Qui votera pour un changement de pneus ?

Reste donc à savoir qui votera en faveur d’un changement de pneumatiques, alors que déjà plusieurs équipes dont Renault, Mercedes ou Alfa Romeo ont déjà dit que les pneus actuels n’étaient pas un problème.

Dans tous les cas, Pirelli a dores et déjà fait savoir qu’un changement de pneus en cours de saison reste possible, mais le manufacturier italien avertit que ces gommes à bande de roulement plus épaisse ne seront pas disponibles tout de suite [probablement après la pause estivale].

Ça semble peu probable !

On ne va tout de même pas vous vendre du rêve, car en toute honnêteté, un changement de pneumatiques en cours de saison nous semble complétement impensable, et il faudra certainement encore attendre l’an prochain avant de voir les premiers changements apparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

marcus ericsson alfa romeo pirelli

Marcus Ericsson au volant de l’Alfa Romeo C38 mardi prochain

helmut marko red bull racing

Helmut Marko demande à Honda de prendre plus de risques lors de la prochaine mise à jour