Disqualifié en Hongrie, Vettel garde une certaine amertume

Sebastian Vettel, Aston Martin

Disqualifié des résultats du Grand Prix de Hongrie pour une irrégularité avec le carburant, Sebastian Vettel a admis qu’il s’agissait pour lui d’une décision amer après avoir terminé deuxième à Budapest.

Bien que son équipe a décidé de faire appel de la décision de la FIA dans un premier temps, l’équipe Aston Martin a ensuite décidé de jeter l’éponge dans cette affaire et le quadruple champion du monde a donc bien été disqualifié du GP de Hongrie, perdant au passage les 18 points qu’il avait marqué.

« C’est très amer, parce que je pense tout d’abord que nous n’avions pris aucun avantage. » a expliqué Vettel ce jeudi à Spa-Francorchamps en conférence de presse du Grand Prix de Belgique.

« Deuxièmement, il n’y avait aucune intention de notre part, ou aucun moyen que nous puissions réellement expliquer pourquoi il y avait si peu de carburant dans la voiture. Quelque chose s’est passé au cours de la course, je ne sais pas, une fuite, ou une chose du genre, et le carburant n’était tout simplement plus là. »

« Je pense que c’était dans le dernier tour, nous avons découvert que quelque chose n’allait pas et nous avons été surpris de voir qu’il n’y avait pas assez de carburant dans la voiture. C’est très amer, mais ce sont les règles. Nous devons accepter et continuer. »

« C’était une grosse journée et aussi de gros points pour nous, mais il nous reste évidemment encore beaucoup de courses et nous allons essayer de gagner des points ici [en Belgique]. »

Lorsqu’on lui a demandé si c’était la première fois qu’il vivait une telle situation dans sa carrière, l’Allemand a répondu : « Probablement oui. Je ne me souviens pas… »

« Je veux dire, pour moi, j’étais sur le podium, il y avait tout le battage médiatique de la course, mais juste après, tu n’as plus le droit de prendre ta récompense, comme le trophée, les points. Je pense que c’était une grosse deception, même si sur le moment j’étais là et j’ai eu de belles émotions et c’était une belle journée. »

« En regardant en arrière, vous gardez les bons souvenirs, mais il reste un peu d’amertume en sachant que vous avez été disqualifié. »

La perte des 18 points inscrits par Vettel en Hongrie a nui aux chances de l’équipe Aston Martin de terminer cinquième au championnat du monde des constructeurs, l’écurie britannique ayant désormais 20 points de retard sur AlphaTauri. Mais Sebastian Vettel espère que lui et son coéquipier Lance Stroll auront plus de chance de marquer de gros points lors des douze prochaines courses de la saison.

« Évidemment c’est un gros coup, parce que nous avons désormais 20 points de retard sur les gars de devant. Mais nous verrons, on ne sait jamais quand la prochaine opportunité se présentera et nous devrons être là pour la saisir. »

« Je pense qu’il reste beaucoup de courses encore cette année, on ne sait pas combien [à cause de la crise sanitaire], mais je pense qu’il y en aura beaucoup. Nous aurons donc nos chances et j’espère que nous pourrons en profiter. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.