Victime d’un accrochage, Sebastian Vettel préfère voir le verre à moitié plein

2 septembre 2018

Sebastian Vettel, qui a été percuté par la Mercedes de Lewis Hamilton au début de la course à Monza ce dimanche, estime que c’est le pilote britannique qui est en faute.

Interrogé après la course sur l’incident, Sebastian Vettel a clairement montré du doigt son adversaire au championnat, soulignant qu’il ne lui avait laissé aucune marge de manœuvre pour éviter le contact.

« Je pense que vous avez vu l’incident sous plus d’angles que moi, j’ai essayé de passer Kimi, et je ne voulais rien tenter de stupide. » explique Vettel.

« Puis Lewis me fait l’extérieur à ce moment-là, mais il ne m’a laissé aucune place et je n’ai pas eu d’autre choix que d’entrer en collision avec lui. »

« Malheureusement, c’est moi qui suis parti en tête à queue, c’est ironique, mais c’est comme ça. Par la suite j’ai bien piloté et nous avons tout de même marqué beaucoup de points. Ça aurait pu être bien pire aujourd’hui. »

« Cela n’aide pas quand on perd des points, mais ce n’est pas non plus la fin du monde. Je vais quand même me réveiller demain matin, je suis déçu sur le coup, surtout pour les gens, mais le niveau de performance était incroyable. »

« Que peut-on y faire quand on se fait envoyer en tête à queue ? Cela aurait pu être une bonne course, ça n’a pas été le cas. Au moins c’était plus divertissant que prévu. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.