circuit de f1 rio de janeiro

Voici le futur circuit de Formule 1 à Rio de Janeiro

La ville de Rio de Janeiro a annoncé ce lundi les résultats de l’appel d’offres pour la construction d’un nouvel autodrome dans la ville.

C’est la société Rio Motorsports qui a remporté l’appel d’offres pour la construction de ce nouveau circuit qui sera construit sur un terrain fournit par l’armée dans le district de Deodoro, dans le nord de la ville.

Le coût de l’opération a été chiffré à environ 700 millions de réal, soit environ 150 millions d’euros, alors que l’appel d’offres stipule que les investissements devront provenir essentiellement du secteur privé.

Lundi, le Procureur général fédéral avait demandé au Conseil de la défense de suspendre l’appel d’offres au motif qu’aucune étude d’impact sur l’environnement n’avait été réalisée. Cependant, il n’y a pas eu de notification et l’appel d’offres s’est déroulé normalement.

À partir de maintenant, cependant, Rio Motorsports devra satisfaire à toutes les contreparties environnementales fournies dans l’avis. L’armée a par ailleurs déjà procédé à la décontamination du terrain sur lequel des munitions de guerre n’ont pas explosé.

Hermann Tilke à la manœuvre

C’est l’architecte officiel de la Formule 1, Hermann Tilke, qui sera en charge de la conception de cette nouvelle piste pouvant accueillir la Formule 1.

« La proposition que nous avons présentée à Rio a pour objectif de présenter le design d’une piste moderne, dynamique et pleine d’émotions. » explique Hermann Tilke.

« Dans le même temps, nous pensons à un espace multidisciplinaire qui permet une très large gamme d’utilisations dans d’autres sports, desservant toutes les communautés de la région. »

Objectif 2021

Le grand objectif des autorités municipales, nationales et même fédérales est que le nouveau circuit puisse recevoir la Formule 1 à partir de la saison 2021, après la fin du contrat en cours avec São Paulo.

Le projet prévoit un tracé de 5 km répondant aux normes de sécurité les plus strictes des fédérations internationales de sport automobile et de moto.

Le promoteur du MotoGP, Dorna, a signé l’année dernière une lettre d’intention pour organiser une course à Rio, alors que Liberty Media, détenteur des droits commerciaux de la F1, est en pourparlers avec les autorités locales depuis novembre dernier.

Plus tôt ce mois-ci, le président du Brésil, Jair Bolsanero, a signé un accord de compromis pour la construction du circuit et a suggéré de lui donner le nom d’Ayrton Senna en l’honneur du triple champion du monde de F1.

Les travaux de construction de ce nouvel autodrome devraient durer environ 14 mois, mais à l’heure actuelle, aucune date n’a encore été fixée pour le début des travaux.

La construction sera réalisée par l’entreprise de construction espagnole Acciona. La société allemande Sporttotal, qui gère des pistes de course telles que le Nürburgring, et le Brésilien Golden Goal, spécialisé dans la gestion et le marketing sportifs, font partie du consortium.

Il est également prévu que les constructeurs automobiles utilisent l’autodrome pour les essais de véhicules et le développement de pièces.

Une insécurité qui inquiète

A l’heure actuelle, le plus gros problème entourant ce projet reste l’insécurité qui pourrait régner autour du futur circuit.

En effet, lors des précédentes éditions du Grand Prix du Brésil, plusieurs équipes de Formule 1, journalistes ou encore pilotes ont été attaqués par des bandes armées à Sao Paulo.

Le gouvernement brésilien est bien conscient du problème, et des mesures devront être appliquées lors des futures éditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

lewis hamilton mercedes

Hamilton : « Les Formule 1 sont trop faciles à piloter désormais »

niki lauda décédé

Disparition de Lauda : Les hommages se multiplient