F1 - Fernando Alonso : "Le départ est mon point fort depuis 20 ans"
in

Fernando Alonso : « Le départ est mon point fort depuis 20 ans »

Huitième à l’arrivée du Grand Prix de France, Fernando Alonso a marqué quatre points pour l’équipe Alpine ce dimanche au Castellet.

Si le double champion du monde a eu du mal à trouver du rythme en course sur le circuit varois, l’Espagnol a de nouveau réalisé un départ canon en gagnant deux positions avant d’arriver au premier virage.

« C’est mon point fort depuis 20 ans les départs. Pendant les départs, il faut être créatif, parce qu’on ne parle pas encore de performances de pneus ou de la voiture. » explique Fernando Alonso, cité par Marca.

« Il s’agit juste de vos mains et votre instinct et j’apprécie vraiment les premiers tours. Maintenant que je suis de plus en plus à l’aise avec la voiture et la procédure de départ, je suis de plus en plus heureux en course, même si ensuite vous retombez à votre position à cause du mauvais rythme de la voiture. Mais bon, cela s’améliore de plus en plus, donc je suis plutôt heureux. »

« Je suis de plus en plus heureux, et bien-sûr, en revenant sur les circuits conventionnels nous sommes soulagés de voir que les performances sont bonnes et c’est une bonne nouvelle pour le reste du championnat où nous aurons des hauts et des bas, mais nous essaierons de tirer le meilleur parti de la voiture. »

Lorsqu’on lui demande s’il pense que Alpine pourra venir se battre pour la troisième place, l’Espagnol a répondu : « Mmm…McLaren et Ferrari ont été plus forts dès la première course et nous n’en sommes pas encore là même si on ne sait jamais pourquoi sur certains circuits comme au Portugal nous sommes plus rapides que Ferrari. »

« Mais pour le moment nous sommes derrière AlphaTauri et Aston Martin. Donc ce sera un défi, l’objectif est de marquer beaucoup de points et de ne pas se sentir incompétent et nulle part comme cela s’est produit à Bakou. »

« Mais je ne vois pas beaucoup de choses changer, je ne me souviens pas d’un championnat qui a beaucoup changé à ce stade de l’année, les mêmes personnes se battent toujours pour la pole position et les mêmes sont proches, donc ça fait sept courses et je ne vois pas cela changer radicalement jusqu’à la fin de l’année, dans notre cas nous devons nous battre pour les points et maximiser les opportunités qui se présentent à nous. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

gp-france-f1

Ross Brawn sur le GP de France : « Cette course était la quintessence de la F1 »

F1 - Mercedes veut comprendre pourquoi l'undercut de Red Bull a été mal évalué

Mercedes veut comprendre pourquoi l’undercut de Red Bull a été mal évalué