grand prix de f1 italie monza
Lewis Hamilton et Charles Leclerc à Monza

A Monza, Mercedes n’a pu que constater la supériorité de Ferrari dans les lignes droites

L’équipe Mercedes n’a pu que constater la supériorité de Ferrari dans les lignes droites de Monza dimanche dernier au Grand Prix d’Italie.

Dimanche dernier au Grand Prix d’Italie, ni Lewis Hamilton, ni Valtteri Bottas n’ont été en mesure de doubler la Ferrari de Charles Leclerc en piste, alors que les deux pilotes Mercedes ont pu utiliser toutes les armes qui étaient à leur disposition durant la course.

Le stratège en chef de l’équipe Mercedes, James Vowles, révèle que malgré la mise à disposition de différents modes moteur pendant la course, aucun des deux pilotes Mercedes n’a été en mesure de dépasser la Ferrari SF90 de Leclerc, qui affichait une vitesse de pointe tout simplement phénoménale dans les lignes droites.

« Une grande partie de la saison a déjà été marquée par la supériorité de Ferrari dans les lignes droites, c’est leur grande force. » a déclaré James Vowles.

« Mais nous sommes plus rapides dans les virages, cela s’est également confirmé à Monza. En Italie, Lewis [Hamilton] a tout exploité du moteur pour essayer de doubler Charles Leclerc. »

« Nous avons différentes options de réglages pour notre unité de puissance afin d’obtenir une performance maximale sur un court laps de temps, par exemple lors d’une manœuvre de dépassement. Lewis a également essayé ce mode, mais ce n’était pas suffisant pour dépasser Leclerc. »

« Valtteri [Bottas] a atteint les mêmes limites que Lewis. Même avec un maximum de puissance, la Ferrari ne pouvait pas être dépassée en ligne droite. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

sebastian vettel gp autriche

Hakkinen : « Vettel a besoin de restaurer sa réputation rapidement »

Franck Montagny et Julien Fébreau

Julien Fébreau entonnera l’hymne italien à Singapour avec Franck Montagny