Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Opinion

Faire payer les responsables des accidents : une mauvaise idée selon certains patrons d’écurie

La première partie de saison mouvementée marquée par plusieurs gros crashs soulève à nouveau le débat du plafond budgétaire via le cout des accidents, un débat qui n’a pas lieu d’être selon certaines écuries

F1 - Faire payer les responsables des accidents : une mauvaise idée selon certains patrons d'écurie

Le plafond budgétaire en F1 a été revu à la baisse cette saison 2021 par rapport aux années précédentes, les équipes disposent dorénavant de 145 millions de dollars pour boucler la saison contre 175 millions précédemment. Ce plafond va être abaissé à 140 millions de dollars en 2022 et devrait encore être amené à diminuer dans le futur. Cible de nombreux débats entre les écuries et les instances le sujet est revenu sur le devant de la scène avec les nombreux crashs de cette première partie de saison.

Si il a été évoqué par certains patrons d’écuries d’avoir un plafond n’incluant pas les accidents, ou encore faire payer les responsables des accidents les couts de ces derniers comme le suggérait Mattia Binotto (Ferrari) ou Christian Horner (Red Bull) suite au Grand Prix de Hongrie frappé par un crash incluant 4 abandons au 1er tour, les patrons des écuries du milieu de peloton ne semblent pas être sur la même longueur d’onde. Ces derniers se sont exprimés ce week-end en Belgique.

Andreas Seidl (McLaren) – qui s’était déjà exprimé sur le sujet après le Grand Prix de Hongrie – a déclaré.

« Je pense avoir clairement défini notre position après la course en Hongrie. Le plafond budgétaire a été longuement discuté entre toutes les équipes dans le passé. Je pense qu’il n’y a jamais eu de discussion sur le fait que le plafond budgétaire soit un plafond budgétaire zéro accident, c’est simplement à nous de nous assurer que, lorsque nous entrons dans une saison nous ayons un certain montant du budget réservé aux problèmes potentiels, qu’il s’agisse d’un accident ou de problèmes de fiabilité, vous devez ensuite gérer cela tout au long de la saison. » 

« J’entends tout le bruit des protagonistes habituels. Je pense que cela irait également à l’encontre de l’objectif si vous ouvriez à nouveau la porte maintenant pour une sorte de jetons ou d’indemnités pour les accidents ou en abordant le sujet du coupable qui paie la facture. »

Laurent Rossi, le patron d’Alpine, rejoint son homologue : « Je suis totalement aligné avec Andreas. Vous devez gérer votre budget, que ce soit les accidents et les pièces de rechange dont vous avez besoin pour une saison régulière, je suppose que vous devez également prévoir un budget pour cela. »

« Je conviens également qu’il serait assez difficile d’essayer de faire en sorte qu’une partie soit jugée responsable. Nous avons vu récemment quelques accidents et les commissaires ne savent toujours pas si c’était la faute d’un pilote ou de l’autre. Il faudrait donc une éternité pour régler tous les arguments. Donc, je suppose que c’est plus facile ainsi et nous devrions continuer. »  a déclaré le Français.

Enfin c’est Otmar Szfnauer, patron d’Aston Martin, qui conclut le débat: « Je ne pense pas qu’il y ait grand-chose à dire à part que nous avons eu de longues discussions avant que le plafond budgétaire ne soit finalisé sur ce sujet et que tout le monde était d’accord à l’époque pour dire que les dommages causés par un crash étaient quelque chose que vous ne pouviez pas spécifiquement ou précisément planifier – mais vous deviez avoir une sorte d’allocation et c’est exactement ce que nous devrions faire à l’avenir. »

« Et quant à essayer de savoir qui est le coupable, je pense que Laurent [rossi] a tout à fait raison, presque à chaque crash, tout le monde se pointe du doigt. Nous devons juste laisser les choses telles qu’elles sont. »

2 Commentaires

2 Comments

  1. BartMcfly

    30 août 2021 à 10:45

    Dés que on commence le sport mécanique en karting chaque un paye ça casse. C’est comme ça. Pas de raison de changer.

  2. Sigur

    30 août 2021 à 09:29

    Bien Horner va pouvoir présenter la facture à Verstapen et Pérez ,leur salaire va en patir, après ce simulacre de grand prix.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer

Grand Prix d'Arabie Saoudite

Le pilote Red Bull - actuellement leader du championnat du monde 2021 - aura au Grand Prix d'Arabie Saoudite sa première balle de match...

Grand Prix d'Arabie Saoudite

L'équipe Red Bull place Mercedes en grand favori pour le Grand Prix d'Arabie Saoudite, avant dernière manche du championnat du monde 2021

Grand Prix de France

Pour la première fois, vous allez pouvoir assister à une course de Formule 1 dans des conditions exceptionnelles avec transat, parasol, menthe à l'eau...

Opinion

Après avoir commis de nombreuses erreurs au cours des ses premières années en Formule 1, le Néerlandais Max Verstappen est désormais "prêt" pour décrocher...

News

Bien que très actif sur les réseaux sociaux depuis quelques années maintenant, le pilote McLaren Lando Norris admet que sous certains aspects ce monde...

News

La Formule 1 est en deuil ce dimanche 28 novembre à la suite de l'annonce du décès de Sir Frank Williams à l'âge de...

Grand Prix d'Espagne

Le Grand Prix d'Espagne a signé une prolongation de contrat avec la Formule 1, ce qui veut dire que la catégorie reine se rendra...

Annonce

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1 - 2021 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.