Alpine
in

Affaire Piastri : Alpine F1 prête à aller devant la Haute Cour de Londres

Alpine F1 pourrait réclamer des millions d’indemnités à la Haute Cour de Londres si leur réserviste Oscar Piastri refusait de courir pour eux la saison prochaine, a déclaré ce lundi le directeur de l’équipe Otmar Szafnauer.

Alpine, propriété de Renault, a annoncé la semaine dernière que Oscar Piastri remplacerait le double champion du monde Fernando Alonso à partir de la saison 2023, mais le jeune australien a catégoriquement démenti cette information en déclarant qu’il n’avait signé aucun contrat avec Alpine : “Je comprends que, sans mon accord, Alpine F1 a publié un communiqué de presse en fin d’après-midi indiquant que je piloterai pour eux l’année prochaine.” a écrit Piastri sur son compte Twitter dans la foulée de la publication du communiqué de presse Alpine la semaine dernière.

C’est faux et je n’ai pas signé de contrat avec Alpine pour 2023. Je ne piloterai pas pour Alpine l’année prochaine.” a-t-il insisté.

On ne sait pas encore officiellement pour quelle raison Piastri refuse de courir pour l’équipe Alpine en 2023, mais les rumeurs sur une arrivée de l’Australien chez McLaren à la place de son compatriote Daniel Ricciardo dès l’an prochain sont de plus en plus insistantes et certaines sources fiables ont d’ailleurs déjà confirmé que McLaren souhaitait effectivement se séparer de Ricciardo.

Du côté de chez Alpine, l’équipe du constructeur français se dit prête pour une éventuelle bataille juridique dès la rentrée des classes à la fin du mois d’août, quitte à se rendre devant la Haute Cour de Londres pour obtenir gain de cause : “Aller devant la Haute Cour est certain à plus de 90% et c’est ce que nous ferons.” a déclaré Otmar Szafnauer, le team principal d’Alpine, à l’agence de presse Reuters.

A lire aussi   Bahreïn va accueillir les essais hivernaux en 2023

L’Américain a déclaré qu’il avait contacté le Conseil de reconnaissance des contrats (CRB) de Formule 1 la semaine dernière, mais que cette voie pourrait ne pas être suffisante : “Si le CRB dit “votre licence n’est valable que chez Alpine” et qu’il [Oscar Piastri] dit “ok, mais je ne pilote pas pour eux, je vais m’absenter un an”, alors vous devez aller devant la Haute Cour pour obtenir une indemnisation.”

Lorsque Szafnauer parle d’indemnisation, le team principal de l’équipe Alpine fait évidemment allusion aux sommes dépensées par le constructeur français durant de longues années pour “préparer” Oscar Piastri à son arrivée en Formule 1, notamment en organisant des essais privés très coûteux au volant d’une monoplace de F1, sans compter le fait que Alpine a financé une grande partie de sa carrière en Formule inférieure.

“Nous ne nous sommes pas assis avec les comptables pour savoir tout ce que nous avons dépensé, mais nous devrons le faire si nous devons aller devant la Haute Cour.” a ajouté Szafnauer.

L’Américain a révélé que le jeune Oscar Piastri avait signé un contrat pour piloter en Formule 1 au mois de novembre 2021 avec Alpine. L’accord prévoyait également la possibilité d’être prêté à une autre équipe pendant un an si jamais aucune place n’était disponible pour Piastri chez Alpine en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 commentaires

  1. Liberty Media étouffera l’affaire en réglant la facture. C’est ce que Bernie ferait…

    Piastri et McLaren, c’est simplement trop juteux pour le GP d’Australie, et personne ne laissera Alpine gâcher la fête.

    Rossi n’a plus qu’une solution et c’est la filière Ferrari. Schumacher, Shwarzman ou Giovinazzi.

  2. …………Ricciardo demande 21 millions pour partir et Alpine 10 millions pour libérer Piastri , plus le salaire de Piastri environ 5 millions ! total 36 millions ( a ce jour ) pour un gars qui débute et loin d’être une valeur sure ! et attendons la réaction des actionnaires Mc Laren !

F1 - Hamilton se livre sur son ressenti après le GP d'Abou Dhabi 2021

Hamilton se livre sur son ressenti après le GP d’Abou Dhabi 2021

mercedes-f1-2022-news-moteur

Le règlement technique 2023 de la F1 soumis au Conseil Mondial cette semaine