Alex Albon vise un retour en F1 en 2022

24 juillet 2021
SPIELBERG, AUSTRIA - JULY 03: Alexander Albon of Thailand and Red Bull Racing looks on from the pitwall during final practice ahead of the F1 Grand Prix of Austria at Red Bull Ring on July 03, 2021 in Spielberg, Austria. (Photo by Mark Thompson/Getty Images) // Getty Images

Le pilote de réserve de l’équipe Red Bull Alexander Albon a déclaré qu’il espérait toujours pouvoir revenir en F1 en tant que titulaire, mais le Thaïlandais sait que le temps presse et qu’il devra revenir en 2022 sous peine de plus jamais pouvoir revenir.

Pilote titulaire chez Red Bull en 2020, Albon a été remercié en fin d’année par manque de performance et a été remplacé par le Mexicain Sergio Perez.

Faisant toujours partie du giron Red Bull, Albon occupe actuellement le poste officiel de pilote de simulateur et de réserve à Milton Keynes, un poste bien différent mais qui lui permet de garder un pied en F1.

« J’ai une vision différente des choses désormais. » explique Alexander Albon en entretien avec le site de la F1.

« Je vois ce qui se passe à l’usine dans les coulisses, le travail de développement, et je vois les choses sur lesquelles nous travaillons dans le simulateur pour aller sur la piste. C’est très enrichissant, mais bien-sûr, ce n’est pas ce que je veux faire à long terme. Mais c’est très interessant à voir et j’apprends de Max [Verstappen] et Checo [Perez]. »

Bien qu’il soit très reconnaissant envers Red Bull de lui avoir permis de rester dans l’équipe en tant que pilote de réserve, Albon insiste sur le fait qu’il veut absolument revenir en Formule 1 en tant que pilote titulaire, mais le Thaïlandais sait qu’un retour à temps plein dans une équipe sera difficile.

« On ne peut pas mentir et dire que c’est facile. On peut dire que l’année dernière a été difficile mentalement, mais cette année est tout aussi difficile, sinon plus difficile parce que vous allez sur des circuits sa courir. »

« C’est un sentiment différent, vous voulez être là-bas, vous voulez piloter. Nous sommes tous des coureurs nés et nous voulons être sur la piste, donc c’est délicat. Cette année, il s’agit en grande partie de se motiver et d’essayer de voir s’il y a une chance de revenir l’année prochaine. »

Les retours positifs de l’équipe renforcent sa confiance et le temps passé dans le simulateur à apprendre à connaître les pneus 18 pouces de la spécification 2022 lors des tests de pneus Pirelli (comme à Silverstone cette semaine) renforce sa détermination.

Mais alors qu’il n’a que 25 ans, Albon est bien conscient que le temps n’attend personne. La F1 avance rapidement et il ne pense pas pouvoir se permettre d’attendre plus d’un an.

« En termes d’âge, non je ne suis pas trop vieux. Mais la F1 évolue relativement vite. Plus d’un an plus tard, la voiture devient délicate à piloter. Une pause d’un an c’est tout ce que vous pouvez faire. C’est ce qu’Esteban [Ocon] a fait. Fernando Alonso est un exemple différent, mais Fernando est Fernando ! »

« La voiture évolue si vite, la technologie s’améliore. Il n’y a pas de série qui soit proche de la F1. Vous ne pouvez pas partir et faire des choses différentes. C’est donc un an maximum. Il faut pousser maintenant et m’assurer que je peux faire tout ce que je peux et aussi d’être moi-même actif, de regarder autour de moi, de voir ce qui est là pour moi. »

Mais le plus gros problème pour Albon vient du fait que les places sont relativement limitées pour 2022 avec une équipe Red Bull qui devrait en toute logique conserver son actuel duo de pilotes, alors que du côté de chez AlphaTauri, Pierre Gasly et Yuki Tsunoda devraient également rester en place l’an prochain.

Alex Albon n’aura donc pas d’autre choix que de quitter le giron Red Bull et d’aller frapper à d’autres portes s’il souhaite effectuer son retour sur la grille en 2022.

« Il n’y a pas grand chose [ailleurs sur la grille]. A certains égards, je dépends des autres qui ne performent pas. C’est juste le marché des pilotes en F1. »

« J’ai eu de la chance quand j’ai eu ma chance en F1 avec le départ de Daniel [Ricciardo] – ça a tout changé. Mais cette année, cela semble un peu bloqué pour le moment. Si un baquet n’est pas disponible ici [chez Red Bull], il y a quelques équipes avec lesquelles il y a des possibilités, il s’agit juste d’attendre et de voir ce qui se passe. »

« Tout le monde a été gentil avec moi chez Red Bull, que ce soit Helmut [Marko] ou Christian [Horner]. Je suis sûr que si une opportunité se présentait ils seraient prêts à m’aider et à me soutenir. Je suis sûr que le rôle de pilote de réserve serait toujours une option aussi. Pour l’instant, mon objectif principal est la F1, nous devons voir s’il y a de la place, on verra. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.