alex-albon-f1-2022-williams
in

Alex Albon a fait ses débuts chez Williams F1 cette semaine

Le Thaïlandais Alexander Albon a fait ses débuts en tant que pilote Williams cette semaine lors d’une visite à l’usine de Grove où il a pu rencontrer le personnel avec lequel il travaillera tout au long de la saison 2022, alors qu’il a également moulé son baquet.

Cette année, Albon sera un pilote Williams aux côtés du Canadien Nicholas Latifi après avoir passé la saison 2021 sur la touche en tant que pilote de réserve de l’équipe Red Bull Racing. Suite à la décision de Red Bull de conserver Sergio Perez en 2022, Alex Albon a été autorisé par Red Bull de rejoindre l’équipe Williams qui cherchait un pilote d’expérience pour combler le vide laissé par le départ de George Russell, qui a rejoint pour sa part l’équipe Mercedes en 2022. A un peu moins de deux mois de la première course de la saison, Albon a désormais moulé son baquet cette semaine lors de sa visite à l’usine Williams au Royaume-Uni.

« C’est très excitant de rencontrer les gens avec qui je vais travailler et qui construisent ma voiture. C’est une équipe très internationale et il y a beaucoup de noms que je n’ai pas encore tout à fait en tête, mais ça viendra ! » a déclaré Albon lors de sa visite à Grove.

« En dehors de cela, j’ai pu rencontrer mon côté du garage en termes d’ingénieurs, et grâce au travail sur simulateur, nous avons appris comment nous allons travailler, ce que je veux faire et ce qu’ils veulent faire. J’ai pu faire le tour partout, certaines personnes voient Williams comme une petite équipe, mais c’est quand même énorme. »

« Il y a beaucoup de monde, au marketing, à l’aéro, l’atelier d’usinage, la comptabilité. C’est une grosse équipe, j’ai vu beaucoup de nouveaux visages, et je ne suis pas sûr de me souvenir des noms de tout le monde, mais c’est génial de pouvoir rencontrer toute l’équipe. »

F1 - Wolff attend des actes forts de la part de la FIA

Wolff attend des actes forts de la part de la FIA

F1 - L'âge n'est pas un problème en F1 pour Alonso

L’âge n’est pas un problème en F1 pour Alonso