Alonso sur la rumeur Newey/Aston Martin : « Nous verrons ce qu’il décide »

Fernando Alonso Aston Martin F1
Fernando Alonso dans le paddock de Miami

Fernando Alonso estime que c’est un « bon signe » qu’Aston Martin soit l’une des équipes présentées comme une destination potentielle pour Adrian Newey, alors que le célèbre designer quittera Red Bull au premier trimestre 2025.

Bien que la décision concernant son avenir n’a pas encore été révélée, le nom d’Adrian Newey est associé depuis quelques semaines maintenant à Ferrari et Aston Martin, alors que plus récemment, des rumeurs ont suggéré que le Britannique pourrait également décider de rejoindre l’écurie Mercedes qui est en difficulté depuis l’introduction des nouvelles règles techniques en 2022, ce qui pourrait être un défi encore plus intéressant pour Newey.

Concernant la rumeur le liant à Aston Martin, Fernando Alonso dit qu’il serait évidemment heureux de pouvoir travailler avec Adrian Newey et l’Espagnol ne tarit pas d’éloges à l’égard du Britannique.

« Eh bien, c’est une légende du sport. Tout d’abord, je me sens privilégié de piloter en Formule 1 en ce moment et d’avoir partagé au cours des 20 dernières années ce sport avec Adrian, en tant que compétiteur, c’est un privilège. » a déclaré Alonso ce jeudi à Miami.

Quant à savoir à quel point il aimerait pouvoir collaborer étroitement avec Newey chez Aston Martin dans le cas où le Britannique décidait de rejoindre l’écurie, le double champion du monde a répondu : « Le fait qu’il soit lié à Aston Martin est un bon signe et une bonne nouvelle pour nous. »

« Mais nous sommes également très satisfaits de notre équipe technique. Nous verrons ce qu’il décide et s’il continue à travailler ou non dans le paddock. Le plus important pour nous est de se concentrer sur la nouvelle règlementation, surtout sur 2026. »

Mais avant de penser à 2026, l’accent est mis sur le Grand Prix de Miami de ce week-end pour Alonso et son équipe qui occupe actuellement la cinquième place au championnat du monde des constructeurs avant la sixième manche de l’année avec douze points de retard sur Mercedes.

4 Comments

  1. Très grand talent en ingénieries, son palmarès parle pour lui. Associations aussi heureuses tout le long de sa carrière , une création peut être aussi bonne que ce soit, si elle est confiée à un âne çà va pas aller loin, lui à eu la chance ou le mérite de pouvoir mettre ses conceptions dans de très bonnes mains. Que lui reste t il à prouver, plus grand chose dans le périmètre de la F1. Soit il reste et s’engage dans un nouveau challenges, et les passionnés que nous sommes , scruterons avec attention les performances de sa nouvelle création, soit il oriente sa destinée comme il l’entend, loin de la F1, et une page sera tournée et définitivement écrite, restera les souvenirs et les historiens de ce sport pour en analyser et restituer son apport à la Formule 1.

  2. On ne fait jamais rien tout seul !
    Jamais .

    Les projets unissent les gens .
    Les talents permettent d atteindre le but souhaiter , et se surpasser de les pulvériser .

    RB y est arrivé et après avoir atteint le but fixe , une autre histoire arrive avec ses causes et effets .

    Les nouveaux buts , projets écriront une toute autre histoire Avec naturellement d autres personnes …….

    La roue tourne et avec elle le départ de certains talents , le futur de RB vivra de regrets ou de belles histoires , rien n est sur mais on ne fait jamais les choses seul .

    Tout brillant qu il est , Adrian Newey devait être bien entouré chez RB et cela n enlève rien à son talent et les nombreuses années de dévouement louées à RB avec succès !

    Personnellement j adorerai le voir chez Aston Martin associé a un autre talent F Fernando Alonso mais je crains fort que le rêve Ferrari ne l emporte .

    Bonne lecture à tous et surtout bonne méditation.

  3. Les spéculations des médias, les pilotes médiocres qui se laissent aller à des médiocrités sur RB et Newey, feraient bien de regarder écouter Alonso.
    Et attendre que Newey s’exprime. Et seulement Newey.
    Seul, sans tout le staff de RB, quel que soit le brillant ingénieur à considérer, l’écurie RB ne brille que par l’addition des talents de ses pilotes, ingénieurs, mécaniciens.
    La qualité d’une voiture ne suffit pas.
    Mettez Hamilton, Sainz, Alonso ou Leclerc dans la RB, mais avec le staff Alpine… par exemple.
    Ou Ralph Schumacher à la place de Verstappen …
    Autre mauvais exemple?

  4. Pas certain que l’écurie qui l’accueillerait disposerait alors d’une monoplace 100% Newey en 2026, vu que le travail sur la nouvelle réglementation est déjà bien anticipé par les grosses écuries. Si c’est pour repartir sur un nouveau concept radicalement différent à 12 mois de l’échéance, ça sera contre-productif.
    Il faut présumer que Newey a déjà des infos pour faire son choix, infos que nous n’aurons probablement jamais.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.