Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Grand Prix de Styrie

Alpine F1 ne craint plus le circuit du Red Bull Ring

L’équipe Alpine arrive en Autriche pour la huitième manche de l’année sur un tracé qu’elle a beaucoup craint dans le passé, mais après avoir corrigé nombre de ses anciens problèmes, l’écurie du constructeur français ne craint plus le Red Bull Ring de Spielberg

F1 - Alpine F1 ne craint plus le circuit du Red Bull Ring

L’équipe Alpine n’a pas connu un Grand Prix de France facile le week-end dernier avec seulement quatre points marqués par le double champion du monde Fernando Alonso, alors qu’Esteban Ocon a terminé à une lointaine quatorzième place.

Le déception passée, l’équipe du constructeur français va désormais devoir se tourner vers la prochaine manche de la saison avec le Grand Prix de Styrie programmé du 25 au 27 juin.

« Nous sommes repartis un peu déçus, car nous avions le sentiment d’avoir le rythme pour marquer plus de points qu’avec la huitième place de Fernando et Esteban en dehors du top dix. » nous explique Marcin Budkowski, directeur exécutif d’Alpine.

« Tout s’est joué sur la gestion des pneumatiques, qui a eu un impact très différent selon les équipes, voire entre les pilotes d’une même écurie. »

« La course d’Esteban était plus ou moins terminée avec l’important graining ayant compromis son premier relais tandis que Fernando a marché sur des œufs dès le départ avec ses gommes medium avant de maintenir ses hards en vie pour remonter et se battre pour la sixième position. Il a clairement pris confiance dans la voiture et il retrouve un très haut niveau de compétitivité. »

Pour la prochaine course qui se déroule dès ce week-end sur le Red Bull Ring de Spielberg, Alpine sait que le tracé autrichien n’a jamais été le circuit le plus favorable à l’écurie au cours des dernières années, mais le Polonais s’attend à ce que l’équipe tire parti du rythme tout de même prometteur aperçu en France la semaine dernière.

« L’Autriche est un circuit court avec seulement neuf virages, d’où des écarts très faibles en qualifications et chaque centième de seconde peut faire une immense différence. »

« Une grande partie du tour est négociée à plein régime avec la plupart des secteurs avalés à des vitesses moyennes ou élevées. Les gros vibreurs peuvent être sévères sur la carrosserie et les suspensions. En plus de tout cela, la piste est un peu plus exigeante pour les pneus qu’en France, donc il faudra se méfier de cela après dimanche dernier. »

« Nous avons déjà vu que la météo à cette période de l’année pouvait être difficile à prévoir en Autriche. »

« Il s’agit généralement de l’une des courses les plus chaudes du calendrier, mais les orages sont fréquents. L’an passé, nous avions eu des qualifications sous la pluie, donc nous surveillerons attentivement les radars tout au long de la semaine. »

« Ce n’était pas le tracé le plus favorable à l’écurie historiquement, mais nous avons corrigé nombre de nos anciens problèmes l’an dernier et ce n’est plus un circuit que nous craignons. Nous sommes déterminés à construire sur le rythme prometteur affiché en France pour retrouver nos deux voitures en Q3 et dans les points. »

Avant le Grand Prix de Styrie, Alpine F1 Team occupe la septième place au classement des constructeurs avec 29 points marqués depuis le début de la saison 2021.

Ecrit par

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer

Grand Prix de Grande-Bretagne

Le patron de l'équipe Red Bull Christian Horner n'écarte pas l'idée de faire appel de la décision des commissaires de course du Grand Prix...

Saison 2022

Le Thaîlandais Alexander Albon - actuellement pilote de réserve chez Red Bull - sait que 2022 pourrait être sa dernière chance de revenir en...

Saison 2022

Au cas où Mercedes décidait de signer George Russell en 2022, l'équipe Williams assure avoir déjà "une longue liste" de pilotes disponibles

Grand Prix de Grande-Bretagne

Le directeur technique de l'équipe Mercedes est revenu en détail sur le contenu du fameux e-mail envoyé par Toto Wolff à la FIA pendant...

Grand Prix d'Italie

La Formule 1 a confirmé que la deuxième course sprint de la saison se disputerait au mois de septembre sur le tracé de Monza...

Saison 2021

Depuis cette saison, le septuple champion du monde Lewis Hamilton utilise un peu plus le simulateur de son équipe pour préparer ses week-ends de...

Grand Prix de Grande-Bretagne

La FIA continuera de rester totalement neutre dans ses décisions, même si les équipes exercent quelques pressions comme ce fut le cas dimanche dernier...

Saison 2022

On ne connait toujours pas la décision de Mercedes concernant l'avenir de Valtteri Bottas, mais le directeur de l'équipe du constructeur allemand indique qu'il...

Annonce

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1 - 2021 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.