Alpine ne blâme pas ses pilotes après le fiasco de Melbourne

Alors que les deux pilotes Alpine étaient dans les points dimanche à Melbourne, Esteban Ocon et Pierre Gasly se sont percutés au premier virage après une relance de course suite à un drapeau rouge déclenché après le crash de Kevin Magnussen en peu plus tôt.

En arrivant au premier virage, Pierre Gasly a tiré tout droit dans le bac à gravier en tentant d’éviter le chaos avec plusieurs monoplace au tapis, mais en revenant sur la piste, le Français a coupé la route à son coéquipier Esteban Ocon et les deux hommes ont terminé le Grand Prix d’Australie avec leurs monoplaces endommagées et garées sagement contre le mur à droite de la piste.

Les pilotes ont eu une discussion juste après ce double abandon et Pierre Gasly a présenté ses excuses à son coéquipier Esteban Ocon. L’affaire est donc classée en interne et le directeur de l’écurie du constructeur français a lui aussi estimé qu’aucun des deux pilotes n’était à blâmer pour ce qui n’était qu’un simple fait de course.

« C’est évidemment dommage qu’ils se soient percutés, mais pour ce qui est d’essayer de blâmer l’un ou l’autre, je ne pense pas que ce soit la bonne chose à faire. » a déclaré Szafnauer.

« La bonne chose à faire est de tirer des leçons. C’était tellement le chaos [au premier virage] qu’il fallait prendre des décisions rapides. »

« Si vous regardez le replay, Tsunoda [Yuki, pilote AlphaTauri, ndlr] passe, Esteban [Ocon] essaie de le suivre. Mais il ne pouvait pas savoir ce que Pierre [Gasly] allait faire et Pierre a juste essayé de revenir dans la ligne de course. »

« Mais ce n’est pas comme s’il avait regardé dans ses rétros et avait vu quelqu’un et dit : « Oh, je vais le bloquer ». Il a juste voulu reprendre la ligne de course en pensant que personne n’était là. »

« C’était vraiment un incident de course. Qui est à blâmer pour quelque chose comme ça ? Il y a des moments où vous ne pouvez pas éviter cela parce que des choses se passent devant vous et vous devez choisir entre rencontrer ceci ou rencontrer cela, tout simplement parce que vous ne pouvez pas l’éviter. »

Après le Grand Prix d’Australie, Alpine a chuté à la sixième place au championnat du monde des constructeurs et se retrouve désormais sous la menace de l’équipe Haas, à peine un point derrière.

2 Comments

  1. Les organisateurs ont appliqués le règlement du moins une interprétation possible: rien à dire sur le fond même si on en déplore la décision.
    Par contre des pilotes parfois coéquipiers ont fait le choix de se scratcher : incompétence ! Tout particulièrement pour celui qui était derrière !!!

  2. Le fiasco revient aux organisateurs.
    Il fallait arrêter la course, pitié pour les pilotes qui avaient déjà 52 tours au compteur et avec déjà 2 départs.
    C’est scandaleux

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.