F1 - Ocon obligé de se justifier après sa vidéo à bord de l'Alpine de la Gendarmerie
in

Ocon obligé de se justifier après sa vidéo à bord de l’Alpine de la Gendarmerie

Le Français Esteban Ocon a été « obligé » de se justifier sur les réseaux sociaux à la suite de nombreux commentaires postés sur l’une de ses publications dans laquelle on voyait le pilote Alpine réaliser des donuts au volant d’une Alpine A110 de la Gendarmerie.

Ce week-end, nous publions sur notre site une vidéo d’Esteban Ocon (à voir ici) en train de livrer l’une des 26 Alpine A110 commandées par le ministère de l’intérieur pour la brigade d’intervention rapide de la Gendarmerie Nationale. Pour marquer le coup, le constructeur français a choisi l’un des pilotes de son équipe de Formule 1 pour livrer le premier exemplaire de cette A110.

Alpine a donc mis en scène cette livraison un peu spéciale par le biais d’un clip vidéo promotionnel dans lequel Esteban Ocon pilote de façon musclée la A110 qu’il s’apprête à livrer à la Gendarmerie. Le Français réalise même des donuts sur le parking de la Gendarmerie avant que le PDG d’Alpine, Laurent Rossi, ne sorte de la voiture pour donner la clé à l’un des deux gendarmes présents. Ce clip promotionnel a été posté sur les différents réseaux sociaux du constructeur français, tandis qu’Esteban Ocon lui-même l’a relayé sur ses propres réseaux sociaux.

Cependant, après avoir posté la vidéo, le pilote Alpine a dû faire face à une pluie de critiques de la part des internautes, ce qui l’a obligé ce lundi à se justifier pour expliquer à certains qu’il ne s’agissait que d’un clip promotionnel tourné sur route fermée : « Après avoir lu quelques tweets, je voulais clarifier que j’étais au volant de l’A110 Gendarmerie pour un shooting promotionnel organisé par Alpine. » a écrit Ocon sur son compte Twitter.

Parmi ces détracteurs, certains n’ont pas hésité à faire un rapprochement avec l’affaire qui a fait grand bruit dans les médias fin décembre lorsque des militaires s’amusaient à faire des dérapages dans la boue avec leur véhicule devant les tentes d’un camp de migrants à Calais. Une scène inadmissible dénoncée par l’armée, qui a immédiatement lancé une enquête.

D’autres internautes n’ont pas compris qu’il s’agissait d’un clip promotionnel financé par le constructeur Alpine : « Et avec notre argent!!! Nickel! Mais purée, ne filmez pas au moins, ayez un tout petit peu de respect… » a écrit Dee Dee.

Heureusement, d’autres internautes ont été un peu plus terre à terre et auront compris qu’il s’agissait d’un spot promotionnel : « Rah les ravagés du cerveaux qui commentent vous faites rêver. Spot de Alpine, conduit par un pilote pro, sur route fermée et ça chiale pour la sécu et parce que ça imagine payer les pneus et l’essence avec ses petits impôts. » a écrit Jessinge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 commentaires

  1. De bonne poursuites pour diffamation envers ces twittos merdos et des publications judiciaires… A force, peut être que cela rentrera dans certains cerveaux lorsqu’il y aura eu des dizaines de poursuites. Alpine, la gendarmerie et l’état, directement attaques ne doivent plus rien laissé passer … ou définitivement la fermer et ne plus lutter contre Twitter…

F1 - Après une année 2021 difficile, Haas espère retrouver de la compétitivité en 2022

Après une année 2021 difficile, Haas espère retrouver de la compétitivité en 2022

F1 - Mazepin estime que les incidents avec Schumacher ont été exagérés par les médias

Mazepin estime que les incidents avec Schumacher ont été exagérés par les médias