andreas seidl et zak brown

Andreas Seidl ne se sent pas responsable des progrès de McLaren

Andreas Seidl, qui est devenu team principal de l’équipe McLaren cette année, ne veut prendre aucun crédit pour le redressement des performances de l’équipe.

L’Allemand a débuté chez McLaren cette année, mais selon lui, les bonnes performances de l’équipe en ce début de saison sont à mettre au crédit de Zak Brown, qui a su mettre en place au fil des derniers mois une nouvelle dynamique à Woking.

« Lorsque j’ai pris mes fonctions, il y avait déjà cette atmosphère positive dans l’équipe. » explique Andreas Seidl au site de la Formule 1.

« Beaucoup de changements initiés par Zak [Brown, le PDG de McLaren] l’année dernière donnent des résultats maintenant. Personne ne pouvait s’attendre à ce que nous puissions faire ce saut cette année, surtout que nous nous battions contre Williams en fond de grille à Abou Dhabi [en 2018]. »

« J’ai vraiment pris mon temps au cours des derniers mois pour connaître l’équipe, connaître les gens et comprendre comment l’équipe fonctionne, parce que pour moi il est important d’avoir la meilleure image possible pour comprendre les points forts et les points faibles. »

« Ce que nous faisons maintenant, c’est que nous élaborons un plan clair indiquant comment nous voulons aborder l’avenir en équipe, et nous le faisons en parallèle de la saison en cours. »

« Je suis satisfait de notre position actuelle – nous avons 70 points maintenant, nous en avions 62 à la fin de la saison dernière. Mais il est important de ne pas se laisser emporter par cela. Il y a encore un long chemin à parcourir. Il n’y a pas de magie. Il est important que nous poursuivions cette tendance positive en tant qu’équipe. »

McLaren poursuit le développement de la MCL34

Seidl révèle que McLaren continuera à développer la MCL34 au cours de la seconde partie de la saison, tout en travaillant simultanément sur la voiture de l’année prochaine.

« Certaines personnes se concentrent déjà sur la voiture de l’année prochaine. La phase de conception initiale est revenue à un rythme plus normal, après des années où le changement de groupe d’alimentation était survenu assez tardivement ou avec des changements de personnel. »

« Le développement de la voiture de cette année a également démarré beaucoup trop tard. Je suis tout à fait optimiste sur le fait que nous pourrons passer à la prochaine étape avec la voiture pour l’année prochaine, mais en même temps, nous devons aussi rester réalistes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

fernando alonso dakar

Alonso en tests dans le désert de Namibie : « Des journées positives »

tatiana calderon alfa romeo racing

Tatiana Calderon a connu « une journée positive » au Paul Ricard avec Alfa Romeo Racing