antonio giovinazzi alfa romeo
Le pilote Antonio Giovinazzi au GP d'Italie 2019 sur le circuit de Monza

Antonio Giovinazzi : « Je ne veux pas trop penser à l’année prochaine »

Antonio Giovinazzi ne veut pas trop penser à la saison 2020 et préfère se concentrer sur son travail actuel avec son équipe.

Pour sa première saison complète en tant que titulaire dans une équipe de Formule 1, le pilote Alfa Romeo n’a pas brillé par ses performances cette année et n’a marqué que trois points après quatorze courses.

Avec 31 points inscrits depuis le début de la saison, son coéquipier Kimi Raikkonen a marqué dix fois plus de points que l’Italien, ce qui place Giovinazzi dans une situation très inconfortable en pleine période des transferts.

Lors de la dernière course en Italie, Antonio Giovinazzi a réussi à marquer deux points en terminant neuvième pour sa course à domicile, ce qui est un bon résultat après une grosse erreur de sa part commise en Belgique dans le dernier tour de course et qui l’a privé de points.

Interrogé pour savoir s’il pensait pourvoir conserver son baquet l’an prochain, Antonio Giovinazzi déclare qu’il ne veut pas encore penser à 2020 et reste concentré sur la saison actuelle et sur la prochaine course à Singapour.

« Je ne veux pas trop penser à l’année prochaine, mais je pense que si je continue comme ça, personne ne me prendra ma place. » a déclaré le pilote Alfa Romeo après le Grand Prix d’Italie.

« Singapour aura une configuration complétement différente [par rapport à Monza], nous verrons comment la voiture se comportera là-bas. Mais je reste tout de même confiant quant à signer un bon résultat. »

Deux pilotes sont sur la liste des potentiels candidats qui pourraient venir remplacer Giovinazzi en 2020 chez Alfa Romeo : Nico Hulkenberg et Romain Grosjean.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

charles leclerc et lewis hamilton

Ross Brawn n’a pas pu s’empêcher de penser à Michael Schumacher en voyant la lutte Leclerc/Hamilton

circuit d'imola

Après le Mugello, le circuit d’Imola va se porter candidat pour accueillir la F1