honda f1 succés saison 2019

Après avoir « été traîné dans la boue » avec McLaren, Honda mérite ses succès selon Palmer

Jolyon Palmer estime que les récents succès obtenus par Honda sont amplement mérités pour le motoriste japonais, après de nombreuses critiques essuyées au cours des dernières années.

L’ancien pilote Renault revient dans sa dernière chronique pour la BBC sur les gagnants et les perdants de cette première partie de la saison 2019 et le motoriste Honda figure naturellement du côté des gagnants pour le Britannique.

Avec six podiums, une pole position et deux victoires en douze courses, Honda a retrouvé de sa superbe cette année, bien aidé il est vrai, par le châssis de la Red Bull RB15 et le pilote Max Verstappen, qui a signé à lui tout seul cinq des six podiums, une pole et deux victoires.

« Le partenaire moteur de Red Bull est certainement le héros méconnu de la saison 2019. Dans le cadre de son partenariat avec Red Bull, la firme japonaise a parfaitement pris son envol. » analyse Jolyon Palmer pour la BBC.

« Le moteur est toujours en retrait en termes de performances pures par rapport au Ferrari ou au Mercedes, mais les progrès qu’ils ont réalisés sont effrayants. »

« Remporter des courses et signer leur première pole position dans l’ère hybride sont des succès bien mérités pour un motoriste qui a été traîné dans la boue ces dernières années lors de son partenariat malheureux avec McLaren. »

« Les excellentes performances de Toro Rosso cette saison sont aussi la preuve qu’il ne s’agit pas uniquement d’un succès uniquement dû à Red Bull. »

« Daniil Kvyat a décroché le premier podium de Toro Rosso depuis plus de dix ans avec le moteur Honda en Allemagne et, bien que Red Bull ait démarré lentement, la courbe de progression montrée devrait inquiéter Mercedes pour l’an prochain. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

george russell

George Russell a contracté un virus au Portugal : « Je serai en forme pour Spa! »

danilel ricciardo renault 2019

Pour Daniel Ricciardo, la situation doit être « humiliante » de voir Red Bull aussi forte