Après une phase de construction est venu le temps de l’attaque chez Renault

L’équipe Renault s’apprête à entrer dans la seconde phase de son plan destiné à ramener le constructeur français au sommet de la hiérarchie.

Le directeur exécutif de l’équipe Renault F1, Marcin Budkowski, explique que le constructeur français ne fait que suivre un schéma bien tracé depuis son retour en Formule 1 en 2016 en tant qu’équipe d’usine.

Après les trois premières années passées à essayer de reconstruire une équipe solide, Renault va désormais passer la vitesse supérieur et s’apprête à entamer trois années d’attaque.

« Nous ne travaillons pas sur le court terme, nous n’embauchons pas que des gens d’expérience, mais surtout des jeunes qui sortent de l’université, des apprentis. » explique Marcin Budkowski, le directeur exécutif de Renault F1 à Auto Hebdo.

« On investit dans le futur, nous ne sommes pas dans le résultat immédiat. Nous sommes encore en train de reconstruire l’équipe. »

« Nous aurions pu faire mieux l’an passé si le court terme avait été notre objectif, mais c’est de construire une équipe en mesure d’être championne du monde qui nous intéresse. Après trois ans de construction, ce sont trois années d’attaque qui commencent. »

Renault a terminé le championnat du monde 2018 à la quatrième position au classement des constructeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Verstappen devrait purger sa peine de travail d’intérêt général à Marrakech

Eprix de Marrakech – EL1 : Frijns le plus rapide, Vergne dixième