Après la controverse de 2017, la FIA ajoute des vibreurs aux virages 16 et 17 à Austin

17 octobre 2018

Afin d’éviter une controverse similaire à celle qui a éclaté l’an dernier à Austin lorsque Max Verstappen a coupé le circuit du COTA aux virages 16 et 17, la FIA a décidé d’ajouter deux vibreurs à cet endroit cette année.

En 2017, Max Verstappen avait écopé d’une pénalité de cinq secondes après avoir coupé les virages 16 et 17 dans le dernier tour de course, ce qui lui avait permis de prendre l’avantage sur la Ferrari de Kimi Raikkonen pour la troisième place sur le podium.

Le pilote Red Bull s’est alors rendu dans la cool room pour se préparer à monter sur le podium, mais les commissaires de course en ont décidé autrement en lui infligeant une pénalité de cinq secondes pour avoir gagné du temps en court-circuitant le circuit. Furieux, Verstappen s’en est alors copieusement pris à la FIA devant les caméras.

Afin d’éviter tout problème pour l’édition 2018, la FIA a fait savoir qu’elle installera deux gros vibreurs derrière les virages 16 et 17 sur le circuit d’Austin avant le début du week-end. Larges d’un mètre, longs de deux mètres et hauts de 50 mm, ces vibreurs seront placés à la corde de ces deux virages.

La FIA a également ajouté de nouveaux vibreurs à la sortie du virage 1 afin d’empêcher les pilotes d’aller trop au large à cet endroit.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.