F1 - Djeddah : la plus grande inconnue de l'année pour Pirelli
in

Djeddah : la plus grande inconnue de l’année pour Pirelli

Pour la première fois de son histoire, la Formule 1 se rend sur le circuit urbain de Djeddah en Arabie Saoudite, le pays devient ainsi le 34e à accueillir une manche du championnat du monde de la catégorie reine du sport automobile.

Pour cette avant dernière manche de la saison 2021, Pirelli a choisi les trois composés centraux de sa gamme avec le C2 (Dur), C3 (Medium) et le C4 (Tendre), la sélection la plus utilisée au cours de cette saison.

Djeddah est le deuxième nouveau circuit cette année au calendrier de la F1 après celui du Qatar il y a deux semaines, mais les deux pistes sont complètement différentes en termes de sollicitation des pneus. La piste de Losail est l’une des plus exigeantes de toutes en termes de forces latérales mais Djeddah est un défi encore plus riche en inconnues, car la piste vient d’être terminée et il y a peu de données sur lesquelles s’appuyer. Les données existantes et les simulations réalisées par les équipes suggèrent que les trois composés de base de la gamme Pirelli sont la meilleure solution pour Djeddah et devraient bien répondre aux défis posés par cette piste rapide, avec une course sur une distance de 50 tours.

La piste a été conçue par le célèbre concepteur de circuits Hermann Tilke et est située dans la station balnéaire de Djeddah. Il s’agit du premier circuit urbain après l’étape de Bakou en Azerbaïdjan en juin dernier.

Des 27 virages de la piste, le virage 13 est l’un des plus difficiles : c’est un virage à gauche avec une inclinaison de 12 degrés qui devrait soumettre les pneus à des forces g très élevées. Djeddah a plus de virages que n’importe quelle autre piste du calendrier, et les pneus fonctionneront constamment. Plusieurs zones du circuit sont assez étroites et sans issue de secours, en raison des murs très proches des bords de la piste. La probabilité que la voiture de sécurité entre en scène est assez élevée, ce qui affectera les stratégies.

La course de Djeddah fait partie des trois dernières manches de la saison qui se déroulent de nuit, à partir de 20h30 heure locale. De ce fait, les variations de température de l’asphalte seront différentes de celles habituelles, avec des fluctuations importantes entre les sessions. Les EL1 et EL3 se déroulent juste avant le coucher du soleil, donc seuls les EL2 du vendredi et les qualifications du samedi, prévues à 20h00, auront des conditions représentatives de la course.

Des conditions chaudes mais humides sont attendues en raison de la proximité du circuit avec la côte nord de Djeddah. N’ayant jamais été utilisé auparavant, la piste sera vraisemblablement « verte » et glissante en début de week-end, mais la présence de la Formule 2 et d’une compétition Porsche comme courses annexes devrait favoriser l’évolution de la piste.

« Djeddah représente peut-être la plus grande inconnue de cette année car la piste a été achevée très peu de temps avant la course.«  nous explique Mario Isola, directeur de Pirelli.

« Par conséquent, nous ne pouvons compter que sur les simulations fournies par la F1 et les équipes et sur d’autres informations que nous avons pu recueillir pour établir la nomination des composés. Ce circuit urbain semble être différent de tous les autres vus jusqu’à présent. »

« La vitesse élevée et l’alternance de virages rapides joueront certainement un rôle important dans la détermination du comportement des pneus. Djeddah a plus de virages que n’importe quelle autre piste du calendrier et l’un d’entre eux – le 13 – a également une inclinaison de 12 degrés, donc il y a pas mal de facteurs qui garderont les pneus constamment engagés. »

Les composés choisis par Pirelli à Djeddah

21-SA-Preview--IT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

cyril-abiteboul-renault-f1

Cyril Abiteboul honore son pari et se fait (enfin) tatouer

F1 - Les pilotes Alpine Alonso et Ocon livrent le Ballon d'Or

Les pilotes Alpine Alonso et Ocon livrent le Ballon d’Or