F1 - Le PDG de la F1 voit une saine concurrence entre anciennes et nouvelles destinations
in

Le PDG de la F1 voit une saine concurrence entre anciennes et nouvelles destinations

Le PDG de la Formule 1, Stefano Domenicali, a déclaré que la mise en concurrence entre les anciennes et nouvelles destinations pour la F1 améliore les performances des sites traditionnels qui doivent redoubler d’effort pour conserver leur course.

Depuis plusieurs années maintenant, la Formule 1 cherche à se déplacer sur des circuits situés dans des pays qu’elle n’a pas encore visité depuis la création du championnat du monde en 1950. A ce titre, la catégorie reine s’est déplacée l’an dernier en Arabie Saoudite ou encore au Qatar pour la toute première fois de son histoire.

De ce fait, des Grands Prix traditionnels comme celui d’Allemagne (qui n’est plus au calendrier depuis 2020) sont soumis à de fortes pressions pour conserver leur place au calendrier de la F1 et se doivent de relever leur niveau de jeu en apportant – par exemple – des modifications sur leur tracé. Pour le PDG de la F1, cette concurrence entre nouveaux sites et sites traditionnels est une bonne chose.

« L’endroit où les courses ont lieu pourrait changer parce que Liberty [media] veut pousser la barre à un niveau encore plus élevé. Par conséquent, les nouveaux sites offrent des événements tellement fantastiques que les sites plus anciens et traditionnels doivent intensifier leur jeu. C’est la beauté de cette situation actuelle, tout le monde est motivé pour être meilleur. » a déclaré Stefano Domenicali lors d’un entretien accordé à Robb Report.

La Formule 1 visant désormais des marchés clés pour l’organisation de nouveaux Grands Prix, Domenicali a déclaré que la Corée du Sud – en plus de l’Afrique du Sud – était un pays dans lequel la catégorie reine pourrait se rendre à l’avenir.

« L’Amérique du Nord et l’Asie sont deux régions importantes pour le développement de l’entreprise, mais nous avons également suscité un grand intérêt de la part de l’Afrique du Sud. La Chine et la Corée du Sud offrent un public massivement plus jeune et il y a donc beaucoup de potentiel à l’échelle mondiale. Peu importe qu’une course se déroule au même endroit depuis 100 ans, ce n’est plus d’actualité. » a-t-il ajouté.

Le calendrier de la saison 2022 de Formule 1 est composé de 23 Grands Prix, un véritable record depuis la création du championnat en 1950.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

F1 - Rossi a vécu de vraies montagnes russes à la tête d'Alpine en 2021

Rossi a vécu de vraies montagnes russes à la tête d’Alpine en 2021

grille-départ-gp-eifel-nurburgring

Les responsables du Nürburgring « prêts à discuter » avec la F1