charles leclerc ferrari

Charles Leclerc adapte très vite son pilotage aux différentes situations selon Palmer

L’ancien pilote Renault Jolyon Palmer estime que Charles Leclerc a très rapidement adapté son style de pilotage après la décision des commissaires au Grand Prix d’Autriche de ne pas sanctionner Max Verstappen.

On se souvient tous qu’en Autriche Max Verstappen a doublé Charles Leclerc dans les derniers tours de course en « forçant » le pilote Ferrari à sortir de la piste au virage numéro 3.

Cet incident a été reporté aux commissaires de course à Spielberg, mais ces derniers ont estimé que Max Verstappen n’avait rien fait de mal et le pilote Red Bull a donc remporté le Grand Prix d’Autriche.

Deux semaines plus tard à Silverstone, Charles Leclerc annonçait le jeudi avant la course qu’il acceptait la décision des commissaires en Autriche, mais qu’il adapterait désormais son pilotage pour être un peu plus agressif en piste, puisque les commissaires ont autorisé cela à Verstappen à Spielberg.

Le dimanche en course, Charles Leclerc a appliqué à la lettre ce qu’il avait annoncé deux jours plus tôt, ce qui nous a offert une superbe bataille entre le pilote Ferrari et le pilote Red Bull.

Pour Jolyon Palmer, il est clair que Charles Leclerc apprend très vite et adapte directement son pilotage en fonction des décisions et des règles.

« A Silverstone, il était clair que Leclerc avait appris et adapté son pilotage en fonction de la décision des commissaires de ne pas pénaliser Verstappen deux semaines auparavant (en Autriche). » explique Jolyon Palmer dans une chronique pour la F1.

« Avant la course, Leclerc a déclaré qu’il était heureux que le mouvement de Verstappen soit autorisé, car cela signifiait qu’il pouvait désormais piloter avec plus d’agressivité, et c’est ce qu’il a fait. »

« Par coïncidence, les deux pilotes se sont retrouvés côte à côte sur la grille de départ, derrière les deux Mercedes, et comme en Autriche, Leclerc était devant, mais nettement moins rapide, surtout sur le premier relais. »

« En Autriche, Leclerc a laissé la porte ouverte à l’intérieur au virage 3, une décision qui a fini par causer sa perte, car il a été contraint de quitter la piste. Mais au cours de cette ultime bataille (à Silverstone), il était évident qu’il n’allait pas refaire la même erreur. »

« Chaque fois que Verstappen était suffisamment proche pour attaquer, Leclerc couvrait l’intérieur et laissait Verstappen à l’extérieur […] »

« Leclerc semble apprendre très rapidement […] Il plaçait sa voiture à l’intérieur à chaque fois qu’il était sous pression. Leclerc connaissait parfaitement les règles, il savait que dès que Verstappen allait à l’extérieur, il pourrait passer la vitesse supérieur et le forcer à sortir, exactement comme ça s’est passé en Autriche. C’était très clair au 11e tour au virage 4. »

red bull racing scuderia ferrari
Charles Leclerc et Max Verstappen

La voiture de sécurité a tout gâché

« Une fois que la stratégie lui a échappé en raison de la voiture de sécurité, son angoisse était évidente : « Comment cela est-il arrivé? » a demandé Leclerc à son équipe dans la radio, visiblement pas très amusé de voir Max Verstappen devant lui après tout son travail acharné. »

« Leclerc méritait son podium « chanceux » après l’incident Verstappen/Vettel. Lorsque vous courrez en Formule 1, vous savez contre qui vous vous battez et vous pouvez donc changer votre style de pilotage en conséquence. »

« Est-ce que Leclerc essayait simplement de se venger de Verstappen, ou va-t-il maintenant adopter cette approche beaucoup plus agressive contre tous ses rivaux? Cela reste à voir, mais en tout cas, cela nous a valu un beau Grand Prix de Grande-Bretagne. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

lewis hamilton mercedes

Officiel : Melbourne prolonge avec la Formule 1 jusqu’en 2025

zandvoort f1 2020

Les bacs à gravier seront conservés sur le circuit de Zandvoort