ferrari-vetel-monza-f1-brembo-freins
in

Brembo enquête toujours après la perte de frein de Vettel à Monza

La Scuderia Ferrari travaille avec Brembo pour comprendre ce qui a bien pu causer une défaillance du système de freinage sur la SF1000 de Sebastian Vettel dimanche dernier au Grand Prix d’Italie.

A Monza, Sebastian Vettel a dû abandonner en raison d’une défaillance sur le système de freinage de sa monoplace, ce qui a causé un début d’incendie sur le porte-moyeu arrière gauche de sa SF1000.

Dans son malheur, le pilote allemand a eu la chance de conserver les freins avant sur sa voiture et que la perte soudaine des freins arrière ne se soit manifestée qu’au bout de la ligne droite de départ/arrivée, ce qui lui a permis de prendre immédiatement l’échappatoire.

A l’heure qu’il est, Ferrari ne sait toujours pas ce qui a pu causer cette défaillance et les ingénieurs de Maranello travaillent avec ceux de Brembo [l’équipementier qui fournit le système de freinage à Ferrari] pour comprendre.

“Sa voiture a partiellement conservé la capacité de freiner, car le circuit de freinage avant fonctionnait toujours.” nous explique Iñaki Rueda, responsable de la stratégie de course chez Ferrari.

“De toute évidence, il ne pouvait plus concourir – c’est pourquoi il a dû abandonner – et nous devons comprendre ce qui s’est passé: nous y travaillons avec Brembo.”

Leclerc apte pour le GP de Toscane

Concernant Charles Leclerc – qui a été victime d’une violente sortie de piste à Monza – le Monégasque a passé d’autres examens médicaux à Monaco ce lundi et le pilote Ferrari est apte à reprendre le volant de sa monoplace ce week-end au Mugello.

“L’impact a été fort mais Charles est sorti absolument indemne, comme l’ont confirmé à la fois les premiers contrôles au centre médical et les contrôles plus approfondis effectués hier [lundi] à Monaco.”

“Une fois de plus, les normes de sécurité de la Formule 1 se sont avérées très élevées, même si vous ne devez jamais baisser la garde, en effet vous devez toujours étudier chaque accident pour en savoir un peu plus afin de minimiser les risques.”

“C’est avec ce type de persévérance et d’attention à chaque détail – qui se traduit également par des systèmes redondants – que la sécurité maximale des pilotes est garantie.”

“Ceci est également valable pour la panne qui a contraint Sebastian à l’abandon.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

carlos-sainz-podium-monza-1

Carlos Sainz espère beaucoup de podiums à Monza avec Ferrari

ferrari-f2004-schumacher-2019-allemagne-f1

La Ferrari F2004 en piste ce dimanche au Mugello