claire williams patronne de l'équipe williams

Claire Williams : « Réintroduire les ravitaillements nous ferait faire 10 pas en arrière »

La directrice adjointe de Williams, Claire Williams, s’est prononcée contre le retour possible du ravitaillement en carburant lors des courses de Formule 1.

Selon Claire Williams, le retour des ravitaillements en carburant en Formule 1 équivaudrait à un retour en arrière de 10 ans.

L’idée du retour des ravitaillements en carburant en Formule 1 a été évoquée le mois dernier à la surprise générale par le président de la FIA, Jean Todt, qui veut aider la F1 à devenir plus attractive en améliorant encore plus le spectacle en course en allégeant les monoplaces.

Interrogée par nos confrères de Race Fans, la patronne de l’équipe Williams se dit opposée au retour des ravitaillements.

« L’une des conversations sur la table actuellement est le ravitaillement en carburant. Je ne vois pas comment cela ne soit pas totalement en contradiction et ne nous fait pas reculer de 10 pas par rapport à ce que nous cherchons à faire pour promouvoir ce sport et les vertus de la F1 dans une perspective environnementale. » a déclaré Claire Williams.

« La question du poids est une question dont nous discutons depuis un grand moment. Je pense que c’est quelque chose qu’il faut régler. »

« Nous devons trouver des moyens de réduire le poids, non seulement pour améliorer les courses en aidant les pilotes à piloter, mais aussi et surtout, parce que si nous ne le faisons pas avec la réglementation, des équipes essaieront de le faire. »

« Les plus grandes équipes seront en mesure de distribuer le poids, car il est extrêmement coûteux de répartir le poids sur une monoplace de Formule 1. »

« Lorsque vous êtes une petite équipe, vous vous occupez d’abord de l’aéro et du fonctionnement des pneus, et ensuite, vient le problème du poids. Vous ne pouvez pas faire les trois simultanément si vous avez un petit budget. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

stoffel vandoorne f1

Stoffel Vandoorne doit « se reconstruire » une image pour espérer revenir en F1

charles leclerc bakou ferrari

Charles Leclerc va travailler sur son style de pilotage « trop agressif avec les pneus »