ferrari shanghai consignes équipe

Consignes d’équipe : Ferrari a voulu « maximiser » les résultats de l’équipe

Avec une troisième et une cinquième place à l’arrivée du Grand Prix de Chine, Ferrari pense avoir signé le meilleur résultat possible ce dimanche à Shanghai.

L’équipe italienne a une nouvelle fois fait parler d’elle avec des consignes d’équipe données à ses pilotes en course, alors que la situation semblait pourtant sous contrôle.

Ferrari a demandé à Charles Leclerc de laisser passer son coéquipier Sebastian Vettel, mais le pilote allemand ne semblait pourtant pas plus rapide que le Monégasque à ce moment précis du Grand Prix.

Au final, ce changement de position a fait perdre une place supplémentaire à Charles Leclerc sur la Red Bull de Max Verstappen, alors que les deux pilotes Ferrari pouvaient certainement terminer la course aux troisième et quatrième positions.

Le patron de la Scuderia, Mattia Binotto, assure que les décisions prises ce dimanche en course à Shanghai l’ont été uniquement pour maximiser les résultats de l’équipe, ce qui n’a pas fonctionné visiblement.

« Mercedes a été rapide tout au long du week-end, depuis vendredi. Ils étaient rapides hier en qualifications et rapides aujourd’hui. » explique Mattia Binotto, le patron de la Scuderia Ferrari.

« Nous étions dans une situation complétement opposée à celle que nous avions à Bahreïn il y a deux semaines et cela montre que nous pourrions avoir la même chose dans deux semaines. »

« Les choses changent d’un week-end à l’autre, et nous devons donc regarder le championnat en pensant que chaque course peut être différente. Nos décisions en matière de stratégie ont été prises pour tenter de maximiser les résultats de l’équipe. »

« Nous allons revenir à Maranello et examiner toutes les données, essayer de comprendre ce qui n’a pas fonctionné ce week-end pour nous améliorer. »

« Nous devons développer davantage la voiture et comprendre où se trouvent les limites, puis revenir plus forts pour Bakou. »

« C’est à nouveau un circuit complètement différent et nous devons aborder cette course avec une attitude positive pour faire de notre mieux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

romain grosjean Haas gp chine

Romain Grosjean admet qu’il était inquiet avant le départ de la course

gp de chine mercedes arrêt au stand

Toto Wolff : « Notre avantage sur Ferrari nous a surpris »