aston-martin-f1-barcelone-AMR22
in

Soupçon de copie : Aston Martin a suivi un processus « normal » de développement avec sa F1

Le directeur de l’équipe Aston Martin, Mick Krack, a déclaré que la version améliorée de l’AMR22 de Sebastian Vettel et Lance Stroll présentée ce week-end au Grand Prix d’Espagne – et qui a fait couler beaucoup d’encre déjà de par sa ressemblance avec la Red Bull RB18 – n’est que le simple fruit d’un processus « normal » de développement. 

Ce jeudi à Barcelone, l’équipe Aston Martin a dévoilé la version B de sa monoplace, mais le package aérodynamique amélioré de l’AMR22 a beaucoup de similitudes avec celui de la Red Bull RB18, notamment au niveau des pontons. Face à cette situation, la FIA a immédiatement lancé une enquête pour vérifier la conformité de l’Aston Martin afin de s’assurer que le processus de développement a bien été respecté et que l’équipe basée à Silverstone n’a pas procédé à de la « rétro-ingénierie » en s’aidant de photographies ou de donnés informatiques, ce qui est parfaitement interdit par la réglementation technique.

Après cette rapide enquête, la FIA a déclaré le concept aéro de l’Aston Martin légal en précisant que : « aucun acte répréhensible n’avait été commis et, par conséquent, la FIA considère que les améliorations aérodynamiques d’Aston Martin sont conformes. » pouvait-on lire ce vendredi dans un court communiqué publié par l’instance dirigeante.

L’équipe Red Bull – qui a été la première à lancer l’alerte en voyant « une copie » de sa monoplace, a « pris acte » de cette décision, tout en laissant supposer qu’une fuite des données a pu avoir lieu, ce qui serait alors « une violation des règles techniques » et un problème « bien plus grave ».

Un peu plus tard dans la soirée, le team principal de l’équipe Aston Martin, Mick Krack, a insisté sur le fait que le concept aéro de l’AMR22 présenté à Barcelone est le fruit d’un long travail de développement entamé déjà l’hiver dernier et que toute ressemblance avec la Red Bull RB18 n’est qu’une simple coïncidence : « Lorsque nous avons lancé notre voiture [en début d’année], notre CTO Andrew Green, mentionnait déjà que nous avions une certaine flexibilité pour pouvoir nous développer tout au long de l’année. » a déclaré Krack au micro de Sky Sports.

« C’est ce que nous avons fait, et de ce point de vue, il s’agit juste d’un processus normal de développement. A un moment donné, nous avons rencontré des difficultés avec le marsouinage sur notre voiture d’ancienne spécification, et nous avons dit qu’à un moment donné nous allions devoir changer [de concept], que nous allions devoir faire une mise à jour, et c’est ce que nous avons fait. Nous avons été clairs, nous avons été transparents, nous avons été ouverts. »

Maintenant que la FIA a déclaré l’AMR22 légale, l’équipe Aston Martin va poursuivre son processus de développement précise encore Mick Krack : « Nous avons reçu le feu vert [de la FIA], nous allons donc poursuivre notre chemin, continuer à nous développer et essayer de monter sur la grille. »

Avant le Grand Prix d’Espagne, l’équipe Aston Martin occupe l’avant dernière place au championnat du monde des constructeurs avec six points inscrits en cinq courses.

Ferrari Espagne

GP F1 d’Espagne: A quelle heure sont programmées les qualifications ce samedi ?

juri-vips-f1-barcelone-red-bull

Jüri Vips comprend désormais pourquoi la F1 est si dure