f1-max-verstappen-miami-2022
in

Des pilotes de F1 marqués physiquement après le GP de Miami

A l’arrivée du Grand Prix F1 de Miami disputé dimanche dernier, vous avez certainement pu voir des images devenues plutôt rares ces dernières années avec des pilotes très marqués physiquement après une course longue de 57 tours remportée par le Néerlandais Max Verstappen.

Le week-end dernier à Miami, le mercure a atteint 32° dans la journée de samedi à l’heure des qualifications avec un taux d’humidité proche de 90%, alors que le dimanche pour la course, les conditions étaient un peu plus clémentes avec « seulement » 30° dans l’air et un taux d’humidité à 66%, ce qui n’a pas empêché les pilotes de souffrir durant un Grand Prix long de 57 tours. Après l’arrivée de l’épreuve, le vainqueur Max Verstappen – très marqué physiquement en sortant de sa monoplace – a admis que la chaleur à l’intérieur de son cockpit ressemblait à ce qu’il a déjà pu vivre à Singapour, une autre course du calendrier réputée pour ses conditions difficiles en termes de chaleur.

« C’était assez similaire [à Singapour]. Il faisait aussi très chaud dans le deuxième secteur [le plus lent du circuit] et bien-sûr, comme c’est une course de jour, avec le soleil qui brille il fait vraiment chaud. » a déclaré le champion du monde 2021 de F1.

« J’étais heureux lorsque nous arrivions dans les lignes droites parce que cela nous offrait un peu d’air. Idem lorsqu’il y a eu la voiture de sécurité, cela m’a permis de relever un peu la visière [du casque] pour avoir un peu plus d’air et c’était plutôt agréable. Je savais que ça allait être difficile jusqu’à la fin, parce que c’était assez physique. Je me disais ‘allez, les dix prochains tours je dois être à fond’, mais sur une piste comme celle-ci ce n’est pas facile. »

En conférence de presse post-course, le pilote Ferrari Charles Leclerc – lui aussi très marqué en sortant de sa monoplace à l’arrivée – a admis qu’il venait de disputer un Grand Prix très physique : « C’était une course très difficile physiquement. » a déclaré le Monégasque qui a terminé sur la deuxième marche du podium à Miami.

Autre pilote ayant souffert ce week-end à Miami, le septuple champion du monde Lewis Hamilton qui, déjà dès le vendredi, s’inquiétait des températures élevées, le Britannique ayant même révélé avoir perdu « quelques kilos » lors des deux premières séances d’essais libres.

« Je pense qu’en course ce sera dur, surtout avec la surchauffe des pneus et il fait très chaud pour les pilotes, j’ai déjà perdu quelques kilos aujourd’hui ! La chaleur me rappelle un peu la Malaisie même si Kuala Lumpur reste toujours numéro un en termes de chaleur, ensuite il y a Singapour, et maintenant ici à Miami. » indiquait Hamilton le vendredi soir.

La prochaine course du calendrier est programmée à Barcelone en Espagne le 22 mai où l’on attend des températures un peu plus clémentes sur un tracé moins physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ferrari-f1-miami-2022

Ferrari confirme des améliorations sur sa F1 pour Barcelone

chicane-miami-f1-2022

Les pilotes de F1 demandent des modifications sur la chicane à Miami