Zoom sur Dominic Hale, ingénieur support course chez Renault F1

7 novembre 2020

Ingénieur support course, Dominic Hale travaille chez Renault F1 à l’usine d’Enstone au Royaume-Uni et est l’une des nombreuses petites mains de l’écurie du constructeur français.

Quelles sont ses responsabilités chez Renault F1? Quel est son souvenir le plus mémorable? Quelle est la meilleure partie de son travail? Dominic Hale vous explique dans cette entrevue réalisée par l’équipe du constructeur français.

Quelle est votre responsabilité professionnelle?

Je fais partie du groupe Race Engineering, qui comprend à la fois les ingénieurs course et performance de l’équipe, et je les accompagne en piste ou depuis la salle des opérations à Enstone.

J’agis également en tant qu’Ingénieur performance pour les pilotes d’essais et la Renault Sport Academy. Ce rôle signifie que je peux m’assurer que les voitures d’exposition fonctionnent comme il se doit et que les jeunes pilotes ont une expérience similaire à celle des pilotes de Formule 1.

Décrivez-nous une journée type dans votre travail?

Les journées varient considérablement selon qu’il s’agit d’un week-end de course, d’une épreuve test, d’une épreuve de la Renault Sport Academy ou simplement du temps passé en usine.

Pendant les jours de semaine entre les courses, je passe beaucoup de temps à faire un travail d’analyse. Cela peut aller de la digestion de ce qui s’est passé pendant la course à ce qui se passera à la prochaine course.

Pendant les week-ends de course, je serai principalement impliqué dans les discussions de performance avec les ingénieurs de performance, que ce soit depuis la salle de contrôle à Enstone ou en les accompagnant côté piste.

Comment avez-vous obtenu le travail ?

J’ai obtenu mon premier emploi à Enstone il y a 10 ans en tant que diplômé. J’ai débuté dans le groupe performance des véhicules et ce rôle m’a permis de comprendre de nombreux départements différents de l’usine et j’ai appris beaucoup d’informations théoriques.

Au bout d’un moment, j’ai vraiment voulu intégrer l’équipe Race Engineer et tout appliquer à la pratique.

Quel est votre souvenir le plus mémorable… ?

Nos deux victoires avec Kimi Raikkonen à Abu Dhabi en 2012 [lorsque l’équipe s’appelait Lotus] puis en Australie début 2013. L’esprit d’Enstone était au rendez-vous et nous a permis de traverser des moments difficiles.

Et le pire de votre travail…?

Je dirais qu’il est difficile de s’adapter aux différences de temps, en particulier lors du soutien depuis la salle des opérations. Lorsque vous travaillez à Enstone pour un week-end de course, quelle que soit l’heure à laquelle il se termine sur la piste, il peut être minuit ou n’importe quand, vous êtes alors directement dans l’usine le lendemain et à l’heure britannique.

La meilleure partie de votre travail alors…

Cela semble cliché, mais tout ce que je fais, que ce soit en regardant des données ou à bord des voitures. Ce n’est pas trop détaché des jeux auxquels je jouais en grandissant (et au-delà), donc cela ne ressemble pas à un travail, mais plutôt à une extension de ce que j’aime faire.

Si vous ne faisiez pas ce travail, que feriez-vous?

Quelque chose à voir avec les voitures, peut-être dans l’industrie de la production cinématographique. Je pense que dans un univers fantastique, il ne pourrait y avoir aucune limite physique à ce que le véhicule doit faire, et les solutions d’ingénierie sont donc très différentes.

Que faites-vous après le travail? Comment vous détendez-vous?

J’adore regarder des films et le cyclisme, en particulier le VTT. Je joue aussi à des jeux informatiques quand j’ai le temps.

Avez-vous des conseils / astuces pour ceux qui souhaitent travailler dans l’industrie?

J’étais inquiet quand j’ai obtenu mon diplôme de ne pas avoir trouver d’emploi pour moi. J’ai beaucoup fait du bénévolat et je le conseillerais à tous ceux qui souhaitent rejoindre l’industrie.

Je suis également retourné en études pour un diplôme supplémentaire, où j’ai étudié un Master en ingénierie du sport automobile à l’Université Oxford Brookes et j’ai fini par faire ma thèse avec une équipe de F1. J’ai utilisé cette expérience et ce diplôme pour m’aider à trouver un emploi dans une équipe.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.