F1 - Le DRS activable dans le banking de Zandvoort en 2022 ?
ZANDVOORT, NETHERLANDS - SEPTEMBER 04: Sparks fly behind Sergio Perez of Mexico driving the (11) Red Bull Racing RB16B Honda during final practice ahead of the F1 Grand Prix of The Netherlands at Circuit Zandvoort on September 04, 2021 in Zandvoort, Netherlands. (Photo by Lars Baron/Getty Images) // Getty Images /
in

Le DRS activable dans le banking de Zandvoort en 2022 ?

Le manager sportif de la Formule 1, le Britannique Ross Brawn, a confirmé qu’avec l’introduction des nouvelles règles en 2022, et donc des nouvelles monoplaces capables de se suivre de plus près, la zone de DRS de la ligne droite principale sur le circuit de Zandvoort pourrait être étendue jusqu’au dernier virage du tracé qui est un banking.

La Formule 1 a fait son grand retour aux Pays-Bas ce week-end après 36 années d’absence sur un tracé entièrement revisité sur lequel les architectes n’ont pas hésité à relever certains des virages (banking) comme le numéro 1, le 3 ou encore le dernier.

Le fait d’incliner le dernier virage avec un angle de 18° à Zandvoort a permis aux pilotes de prendre cette courbe assez facilement à fond tout au long du week-end et l’idée initiale était de placer la zone d’activation du DRS (qui est activable dans la ligne droite après le banking) juste avant ce dernier virage de façon à ce que les pilotes puissent avoir une autre opportunité de dépassement.

Mais pour des raisons de sécurité, la FIA a décidé de faire machine arrière et n’a pas autorisé l’utilisation du DRS cette année dans le fameux banking, ce qui pourrait changer la saison prochaine selon Ross Brawn, qui admet que les dépassements restent difficiles sur le circuit de Zandvoort.

« Lorsque nous avons examiné le site au tout début, il y a quatre ou cinq ans, la nature de la piste était un challenge. C’est l’ancien directeur de course de la F1 Charlie Whiting qui a initialement suggéré que nous pourrions peut-être envisager d’introduire un banking [virage incliné]. » nous explique Brawn dans sa traditionnelle chronique d’après course.

« Avec l’équipe que nous avons en Formule 1, nous avons commencé à explorer ces options et avons découvert que l’introduction de sections inclinées nous donnerait une caractéristique forte et nous donnerait une ligne droite qui, avec l’utilisation du DRS, augmenterait les possibilités de dépassement dans le virage 1. Cela resterait être toujours difficile mais ce serait certainement mieux. »

« Nous avons travaillé sur le design, en augmentant le banking dans plusieurs virages. Cela ajoute une fonctionnalité que les pilotes adorent et c’est génial pour les fans et les spectateurs, donc c’est quelque chose dont nous sommes très satisfaits. Les architectes du circuit de la société Dromo ont fait un excellent travail. C’était fantastique que les promoteurs aient la confiance et la conviction pour le faire. »

« Je suis extrêmement satisfait de la façon dont le circuit a été refait et j’espère que cela nous donnera confiance pour continuer avec la philosophie et la culture de la conception de circuits que nous avons développées ces dernières années. »

« C’est une piste étroite mais les dépassements restent possibles – comme nous l’avons vu à plusieurs reprises dimanche – et j’ai bon espoir et je suis optimiste que l’année prochaine, lorsque nous pourrons étendre la zone d’activation du DRS avant le dernier virage et que nous aurons de nouvelles voitures, nous pouvons créer un peu plus d’opportunités pour passer. »

F1 - Hamilton salue Valtteri Bottas, "son meilleur coéquipier"

Hamilton salue Valtteri Bottas, « son meilleur coéquipier »

F1 - Brawn : "Gasly est trop bon" pour rester chez AlphaTauri

Brawn : « Gasly est trop bon » pour rester chez AlphaTauri