sebastian vettel ferrari

En stoppant Vettel en premier, Ferrari a voulu contrer l’undercut de Max Verstappen

Ferrari a expliqué avoir demandé à Sebastian Vettel de rentrer au stand ce dimanche au Grand Prix de Singapour uniquement pour contrer l’undercut de Max Verstappen.

Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia Ferrari, a expliqué que l’équipe Ferrari a demandé à Sebastian Vettel d’effectuer son arrêt au stand lorsque les mécaniciens de Red Bull Racing ont commencé à préparer des pneus neufs pour Max Verstappen.

A ce moment-là, Max Verstappen était quatrième, juste derrière la Ferrari de Sebastian Vettel, et le Néerlandais était prêt à s’arrêter au stand pour faire l’undercut sur Sebastian Vettel. Ferrari a donc réagi tout de suite en voyant les mécaniciens de l’équipe Red Bull se préparer, comprenant que Verstappen allait rentrer dans la voie des stands.

Lorsque Sebastian Vettel est arrivé au virage 21, son équipe l’a appelé et l’Allemand s’est jeté dans la voie des stands, suivi par la Red Bull de Max Verstappen.

« Je pense que lorsque nous avons arrêté Sebastian en premier, Verstappen était prêt à s’arrêter, nous avons donc dû protéger sa position. » a expliqué Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia Ferrari.

« C’était la meilleure opportunité pour nous d’essayer de doubler [Hamilton, le deuxième] et aussi plus tard, nous allions arrêter Charles et l’équipe des stands aurait été libre pour lui. »

« C’était le bon moment pour arrêter Sebastian, il n’y a pas de discussion. Je pense que lorsqu’il est sorti, Sebastian a très bien roulé avec de nouveaux pneus et c’est comme ça qu’est la course. »

« Nous ne pouvions pas arrêter Charles à ce moment-là, tout simplement parce que quand vous menez la course vous ne vous arrêtez pas en premier et c’était juste la fenêtre idéale pour Seb. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Robert Kubica Singapour

Kubica : « Personne n’aurait plus croire que j’arriverais à faire une si bonne course »

Lewis Hamilton

Lewis Hamilton : « nous combattons une équipe Ferrari qui a très faim »