Après sa victoire en Hongrie, Ocon se veut réaliste avant la Belgique

Esteban Ocon se rend en Belgique en étant le dernier pilote à s’être imposé en Formule 1 après sa prestation étincelante au Grand Prix de Hongrie en juillet dernier.

Le Français se tourne désormais vers la Belgique et Spa-Francorchamps, théâtre de ses débuts en F1 et de ses meilleures qualifications à ce jour.

« Je ne m’attendais pas à aborder la première course après la pause estivale en tant que dernier vainqueur en Formule 1 ! » admet Esteban Ocon lorsqu’on lui demande s’il se sent prêt à reprendre après quelques jours de congés.

« C’est un sentiment incroyable et c’est arrivé au moment parfait puisque j’ai passé les deux dernières semaines à me détendre avec ma famille et mes amis… Je peux vous dire que cela me semble bel et bien réel maintenant ! Il est toutefois temps de se concentrer sur la rentrée en Belgique. »

« Nous avons savouré en Hongrie et ce serait évidemment fantastique de récidiver, mais nous restons réalistes et ferons de notre mieux en visant un bon résultat. La météo pourrait être intéressante et nous serons prêts à saisir la moindre opportunité, qu’il pleuve ou non. »

« La pause était vraiment agréable et il était assez important de prendre du recul. La saison a été intense et animée jusqu’ici et, dans l’ensemble, nous sommes assez satisfaits de la façon dont elle s’est déroulée. J’ai pris un peu de temps pour moi, puis j’étais de retour sur un circuit le week-end dernier avec une Alpine A110 GT4 lors d’une parade aux 24 Heures du Mans. C’était une belle expérience aux côtés d’autres Alpine et de Fernando qui était au volant d’une Alpine F1.. Cela m’a encore plus donné envie de reprendre le volant en compétition. Nous sommes prêts à relever le défi de ces trois courses en trois semaines [Belgique, Pays-Bas et Italie, ndlr]. »

Ocon admet volontiers que le tracé de Spa est très spécial pour lui, puisque c’est sur ce même circuit qu’il a débuté sa carrière en 2016 lorsque l’équipe Manor l’a titularisé.

« Spa me tient vraiment à cœur. J’y ai de bons souvenirs, comme mes débuts en F1 en 2016, puis ma qualification en troisième place dans des conditions difficiles en 2018 [avec Force India], et même l’an passé lorsque l’équipe avait fini quatrième et cinquième. »

« Bien sûr, c’est aussi là que nous avons perdu Anthoine [Hubert] et nous penserons toujours à lui. C’est tout simplement une piste fantastique, chargée d’histoire et de virages incroyables, surtout au volant d’une F1 moderne avec le Raidillon, Pouhon et Blanchimont. L’objectif est de nous créer de nouveaux beaux souvenirs sur ce formidable circuit. »

Présentation GP de Belgique

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.