esteban-Ocon-mercedes-2019
Esteban Ocon en tant que troisième pilote Mercedes lors des tests Pirelli à Abou Dhabi en 2018

Esteban Ocon prêt à lâcher Mercedes s’il n’a pas de baquet en 2020

Esteban Ocon se dit prête à lâcher l’équipe Mercedes s’il n’obtient pas un baquet pour la saison 2020, alors que le Français s’apprête à passer l’année 2019 dans l’ombre en tant que pilote de développement pour l’équipe championne du monde.

En 2019, Ocon passera une grande partie de son temps dans le simulateur de l’équipe championne du monde en titre, notamment pour parfaire les réglages sur les monoplaces de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Mais le pilote français assure qu’il ne compte pas se contenter d’un rôle de pilote de développement toute sa vie, son rêve ultime étant de devenir champion du monde de F1 un jour.

Pour cela, Esteban Ocon se dit prêt à se « tourner vers quelque chose » [comprenez qu’il pourrait dire oui à d’autres propositions de la part d’autres équipes] afin de retrouver la piste en 2020 pour poursuivre sa carrière de pilote.

« Je serai présent sur tous les Grands Prix. Il faut que je reste à la page et informé de tout ce qu’il se passe au cas où je dois revenir à un moment ou à un autre . On ne sait jamais de quoi l’avenir est fait en F1. » explique Ocon à nos confrères d’Auto Hebdo.

« Sur les manches européennes, je serai dans le simulateur après les Essais Libres 2 pour tester toutes les possibilités de réglages de la voiture et la préparer au mieux en vue de la qualification de Lewis et Valtteri.  Après, je volerai le samedi matin et arriverai au circuit ce jour-là. »

« Je veux être champion du monde un jour. C’est mon objectif et mon rêve. C’est sûr que ce n’est pas génial de ne pas rouler en compétition cette saison, mais je reste concentré à fond sur la F1 et je pense que c’est le bon choix. »

« Après, si je ne trouve pas de volant pour 2020, là il faudra se tourner vers quelque chose parce que je dois continuer de travailler et retrouver la piste en course. »

La pression est désormais sur les épaules de Valtteri Bottas, qui va devoir signer une saison 2019 parfaite s’il souhaite conserver sa place chez Mercedes en 2020.

Esteban Ocon 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Max Verstappen a passé une journée « constructive » à Marrakech

Honda n’a jamais eu aucun accord avec la société AVL !