F1 - Le PDG de la F1 rêve de voir plusieurs pilotes se battre pour le titre en 2022
BAHRAIN INTERNATIONAL CIRCUIT, BAHRAIN - MARCH 12: All Drivers during start of season photograph during the Bahrain March testing at Bahrain International Circuit on Friday March 12, 2021 in Sakhir, Bahrain. (Photo by Sam Bloxham / LAT Images)
in

Le PDG de la F1 rêve de voir plusieurs pilotes se battre pour le titre en 2022

Le champion du monde de F1 2009 Jenson Button et le PDG de la F1, Stefano Domenicali, espèrent que plusieurs pilotes seront en mesure de se battre pour le titre mondial en 2022 avec l’introduction de la nouvelle réglementation technique en Formule 1.

Cette saison, la Formule 1 débutera une nouvelle ère avec des monoplaces sensiblement différentes par rapport à l’ancienne génération utilisée jusqu’à la fin de la campagne 2021. Les nouvelles règles techniques introduites en catégorie reine devraient permettre aux pilotes de se suivre de plus près en piste et donc d’offrir un bien meilleur spectacle aux fans.

Jenson Button – tout comme bon nombre d’observateurs – espère que plusieurs équipes de la grille arriveront à tirer parti de ces nouvelles règles pour venir se battre à l’avant du peloton : « Il s’agit d’un changement de règlementation énorme. Je suis certain qu’une équipe trouvera quelque chose de différent des autres. » a déclaré le Britannique à Sky Sports.

« Mais j’espère que ce ne sera pas seulement Lewis [Hamilton] et Max [Verstappen] qui se battront pour le championnat, j’espère qu’il y aura quelques autres gars de différentes équipes de haut en bas de la grille. »

Le PDG de la F1, Stefano Domenicali, espère lui aussi que le « rêve » de voir plusieurs pilotes se battre pour le titre mondial se réalisera au cours des deux prochaines années : « J’espère vraiment qu’à l’avenir, avec la mise en place des nouvelles règles, cela permettra à d’autres pilotes de se battre pour montrer qui ils sont. Ce serait le rêve des deux prochaines années. » a déclaré l’Italien.

La saison 2022 de Formule 1 débutera le 20 mars avec le Grand Prix de Bahreïn, première des 23 manches qui composent le calendrier 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

2 commentaires

  1. Il n’est pas le seul.

    Ras-le-bol des super écuries dominatrice dont on fait dew héros de leur pilote fétiche.

    Je pense évidemment à Hamilton, multiple champion du monde de Mercedes. À Vettel, multiple champion du monde de Red bull.

    Ras-le-bol aussi de ces circuits processions où la course se gagne au changement de pneus.

    Ras-le-bol aussi de ces pénalités grotesques sur une action de course.

    Vivement le changement.

    (Ras-le-bol de ces pubs de m…. qui saturent mon écran et mon téléphone.)

F1 - Marko a salué la défense de Perez sur Hamilton à Abou Dhabi

Marko a salué la défense de Perez sur Hamilton à Abou Dhabi

F1 - Charles Leclerc cherche l'équilibre entre qualifications et course

Charles Leclerc cherche l’équilibre entre qualifications et course