chicane-miami-f1-2022
in

Les pilotes de F1 demandent des modifications sur la chicane à Miami

Les pilotes de F1 ont fait part de leur mécontentement auprès de la FOM le week-end dernier concernant certaines parties du tracé de Miami que la Formule 1 a visité pour la toute première fois cette année.

Après le tout premier Grand Prix de Miami disputé dimanche dernier et remporté par le pilote Red Bull Max Verstappen, la FOM [Formula One Management] et les organisateurs de l’épreuve vont devoir travailler main dans la main pour essayer de modifier certaines parties du tracé situé en Floride après les premiers retours des pilotes. Après ce premier Grand Prix de Miami, deux endroits sur le tracé semblent pouvoir être améliorés avant la prochaine édition : il s’agit du mur de béton situé au virage 14 et de la chicane qui passe sous le pont de l’autoroute juste après.

Concernant le virage 14, Carlos Sainz et Esteban Ocon – les deux seuls de la grille à avoir envoyé leur monoplace contre le mur à cet endroit le week-end dernier – ont déjà demandé à la FIA d’ajouter des Tecpro en remplacement du mur en béton, notamment parce que Sainz s’est blessé (douleurs au cou et à la hanche), tandis que le Français Esteban Ocon – qui a eu un impact de 51G – a dû pour sa part faire un passage par le centre médical du circuit après son crash. La FIA a refusé de placer un Tecpro à cet endroit pour la suite du week-end, le directeur de course Niels Wittich, indiquant que l’ajout d’un Tecpro à cet endroit de la piste n’était pas envisageable en raison de la largeur trop étroite du tracé.

Autre point de crispation pour les pilotes, la fameuse chicane qui passe sous l’autoroute, et là encore, les pilotes demandent qu’elle soit modifiée avant la prochaine édition du Grand Prix de Miami, notamment le vibreur placé à l’entrée de la chicane qui s’est révélé être un sérieux problème pour beaucoup d’entre-eux.

Lorsqu’on lui demande ce qu’il pense de cette fameuse chicane, le pilote Ferrari, Carlos Sainz, a répondu : « Je pense que cette chicane, avec cette génération de voitures – qui sont lourdes, qui sont larges – quand vous passez sur les deux vibreurs à la corde, on a l’impression qu’il vous faut un peu de chance pour pouvoir passer. Parfois vous y arrivez avec un angle bizarre et la voiture rebondit beaucoup, puis parfois vous restez plaqué au sol et vous gagnez un dixième ou deux. » a déclaré Sainz.

« C’est un virage qui n’est juste pas naturel et je pense que c’est un virage qui peut facilement être modifié pour avoir un aspect un peu différent et créer une meilleure combinaison. Je pense que c’est quand même nécéssaire [d’avoir une chicane lente] parce qu’il n’y a pas beaucoup d’espace là-bas et il faut être assez lent à l’approche du 16 parce qu’il n’y a pas de dégagement. »

« Nous avons besoin de quelque chose de lent, quelque chose de serré. C’est juste la nature de ces deux virages et la façon dont elles sont assemblées n’est pas un problème. C’est une nouvelle piste sur laquelle nous devons passer par ces phases et nous sommes déjà en contact avec la FOM, avec Ross [Brawn, manager sportif de la F1] et son équipe pour faire le tri et mettre en place un meilleur tracé. »

Pour le champion du monde en titre, Max Verstappen, même son de cloche pour le Néerlandais qui estime que des changements seront nécessaires au cours des prochains mois pour rendre cette chicane plus simple : « Je pense que si j’avais été dans un kart, ce serait une belle chicane. Mais pas dans une voiture de F1 comme nous en avons en ce moment. » a déclaré le pilote Red Bull.

« Comme Carlos l’a dit, je pense que la combinaison des vibreurs….je me souviens des quatre tours que j’ai faits vendredi, je me suis presque assommé, parce que j’ai heurté le premier vibreur et ma tête a rebondi de gauche à droite au moins cinq ou six fois et c’est vraiment mauvais. Si vous le prenez juste un tout petit peu trop, il est si long, si large si raide et ce n’est tout simplement pas fait pour ça pour être honnête. Peut-être que nous devons changer la disposition du vibreur, il faut peut-être une rampe progressive et que ça ait l’air plus agréable à franchir, peut-être que ça aidera déjà. Mais oui, c’est tellement lent, je pense que nos voitures seraient bien meilleures avec une combinaison un peu plus fluide. »

Seul pilote de la grille à avoir visiblement apprécié la chicane de Miami, le pilote Ferrari Charles Leclerc, deuxième à l’arrivée de l’épreuve dimanche dernier : « Je pense que je suis le seul pilote de la grille à vraiment aimer cette chicane. » a déclaré le Monégasque.

Quant au fameux vibreur dont parlaient Max Verstappen et Carlos Sainz, : « Oui, j’ai bien aimé. D’un autre coté, je suis d’accord que pour l’action en course, je pense qu’on peut faire quelque chose de mieux parce que se suivre n’était pas facile sur cette partie et aussi pour la visibilité. C’est assez difficile une fois qu’on a une voiture devant parce qu’il faut être tellement précis sur les vibreurs, comme déjà mentionné. Donc, cela rend les choses plus difficile pour suivre, mais à part ça j’ai plutôt bien aimé. »

En plus des points évoqués ci-dessus, l’asphalte devrait être certainement refait d’ici l’année prochaine après les plaintes des pilotes qui ont tous constaté à quel point la ligne hors trajectoire était glissante ce week-end, piégeant certains d’entre-eux lors des essais libres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

f1-max-verstappen-miami-2022

Des pilotes de F1 marqués physiquement après le GP de Miami

fernando-alonso-f1-alpine

Alonso admet avoir été « trop agressif » au Grand Prix F1 de Miami