nico hulkenberg renault
Nico Hulkenberg (GER) Renault F1 Team. Russian Grand Prix, Saturday 28th September 2019. Sochi Autodrom, Sochi, Russia.

Hülkenberg : la pandémie de coronavirus est « une opportunité » pour la F1″

L’ancien pilote Renault F1, Nico Hülkenberg, estime que la pandémie de coronavirus est le moment idéal pour que la F1 envisage de grands changements.

Avec un début de saison 2020 reporté au mois de juillet en raison de la pandémie de coronavirus, la F1 se retrouve dans une situation inédite avec un écart de cinq mois entre les essais hivernaux et la première course de l’année.

La Formule 1 espère toujours débuter sa saison 2020 en Autriche au mois de juillet avec deux courses à huis clos sur le tracé Red Bull Ring de Spielberg. Mais en attendant la reprise, le sport doit avant tout s’occuper des équipes de la grille, dont certaines sont en grande difficulté financière.

Selon Nico Hülkenberg, cette pause forcée offre à la F1 l’opportunité de changer certaines choses qui pourraient être bénéfiques pour tout le monde au final.

« C’est évidemment réel et beaucoup d’industries, d’entreprises et de sociétés sont en difficulté. » explique l’ancien pilote Renault F1 dans un entretien accordé à CNN.

« Je pense qu’il y aura beaucoup de conséquences, mais je pense aussi que c’est une opportunité pour la F1 de changer certaines choses, notamment concernant les budgets et certains types de réglementations. »

« Je vois cela comme une opportunité, et j’espère, qu’il y aura de bonnes réponses et que tout le monde survivra et que nous pourrons revenir à la compétition après cela. »

Justement, concernant le plafond budgétaire qui sera introduit en F1 à partir de 2021, il devait être fixé à 175 millions de dollars par saison, mais le manager sportif de la Formule 1, Ross Brawn, a indiqué qu’il serait réduit de 30 millions (une proposition a été faite par la F1 pour 135 millions). 

Nico Hülkenberg pour sa part estime que la mise en place d’un tel plafond est une excellente opportunité pour niveler les performances des équipes, bien que l’Allemand pense que les grandes écuries auront toujours l’avantage pendant un certain temps.

« Je pense qu’une fois qu’il sera mis en oeuvre, ce ne sera pas immédiat. Les meilleures équipes auront toujours un avantage qu’elles conserveront pendant un certain temps. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…