niki lauda ferrari enterrement

Di Montezemolo : « Lauda voulait que je devienne patron de la F1 »

Luca Di Montezemolo, l’ancien président de Ferrari, a débuté en F1 avec Niki Lauda en tant que pilote pour l’équipe italienne.

A l’occasion du premier  anniversaire de la mort de Niki Lauda ce mercredi 20 mai, l’ancien président de Ferrari se souvient de l’Autrichien avec affection et souligne le grand respect et l’estime qui existait entre eux.

A l’époque, Niki Lauda avait une admiration particulière pour les compétences de Montezemolo en tant que manager, à tel point qu’il le voyait comme le patron idéal de la Formule 1.

« Lauda était un ami fidèle, nous n’avons pas cessé de nous voir, même lorsque nous étions des rivaux. » explique Di Montezemolo à la Gazzetta Dello Sport.

« Il voulait que je dirige la Formule 1, que je devienne une sorte de PDG avec Ecclestone comme président d’honneur. Et la vérité est que je n’étais pas loin de prendre les commandes de la F1. »

Niki Lauda est arrivé chez Ferrari en 1974 pour piloter aux côtés de Clay Regazzoni. A la tête de la Scuderia, se trouvait alors le jeune Luca Di Montezemolo, qui n’était pas encore président de la société italienne.

Avec Montezemolo comme patron, Niki Lauda a obtenu deux de ses trois titres, en 1975 et 1977, puis les deux hommes ont débuté une grande amitié qui s’est poursuivie lorsque Niki Lauda a quitté Ferrari en 1977.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…