Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Révélation

Esteban Ocon révèle d’où vient sa rivalité avec Max Verstappen

verstappen Ocon

Le Français Esteban Ocon est revenu en détail sur sa relation avec le Néerlandais Max Verstappen.

Cela ne vous aura pas échappé si vous êtes un vrai fan de F1, la relation entre Max Verstappen et Esteban Ocon est loin d’être amicale.

Les deux hommes ne se font quasiment pas de cadeau lorsqu’ils se croisent en piste et leur relation en dehors de la F1 est totalement inexistante.

Esteban Ocon a bien voulu revenir sur sa rivalité entre lui et Verstappen, une rivalité qui remonte à 2010 et qui a très vite été exacerbée lorsque Verstappen a réussi à monter en F1, alors que Ocon venait de remporter le titre en Formule 3.

« Je pense que la première fois que j’ai couru avec Max Verstappen, c’était en 2010. Ce fut une année difficile pour moi en transition vers la course internationale. Le karting est de toute façon très difficile. J’étais seul avec mon père à peu près pour combattre les grandes équipes. » explique Ocon dans sa dernière chronique pour le site de la F1.

« Max et moi étions toujours assez proches sur la piste et parfois c’était trop près ! En 2011, nous nous battions pour le championnat de la série mondiale 2011 et il a finalement gagné. »

« Je me souviens d’une course en Italie où je suis arrivé en tête, mais lui et moi étions très en avance sur les autres. C’était une rivalité qui a commencé alors, et elle est rapidement devenue encore plus grande. »

« Fin 2011, ma direction de l’époque a décidé de me faire passer en monoplace. J’ai commencé les tests et mon coéquipier lors de mon premier test était Alex Albon. C’était la première fois que nous roulions tous les deux en monoplace. »

« Il a été très rapide en kart et a remporté de nombreux titres. J’avais un an de retard sur lui en karting, donc comme il s’agissait du premier test en monoplace, Alex était une bonne référence pour commencer. »

« Qui aurait cru que nous serions tous les deux en Formule 1 à l’avenir ! Au début, j’ai trouvé cela assez difficile. Vous devez vous adapter à tout et simplement apprendre à piloter différemment. »

« Après ça, ça s’est plutôt bien passé, j’ai eu quelques podiums en tant que rookie et je me suis battu pour le titre de Formule Renault Eurocup l’année suivante. »

« Après cette lutte pour le titre en 2013, je suis devenu membre de l’équipe junior Lotus F1 et la direction a décidé que c’était le bon moment pour passer à la Formule 3 FIA européenne. »

« J’ai testé avec Prema et nous avons réussi à conclure un accord. Prema est devenu une famille; J’habitais en Italie, j’y ai mis mon cœur et tout de suite nous avons eu des résultats. »

« Lors de la première course, nous avions quelques pole positions, deux sur trois, j’étais toujours sur le podium, j’ai commencé à en gagner quelques-unes et j’étais tout de suite sur le podium. »

« Ce fut mon année la plus compétitive après ces deux années en Eurocup. Après quelques courses, la rivalité compétitive est revenue. Max a commencé à devenir fort et il me défiait pour les victoires et tout à coup, il est devenu le gars à battre. »

« Nous avions un truc appelé le « triple record » où vous gagneriez toutes les courses en un week-end. Il l’a fait une fois, puis je l’ai fait à Moscou la manche suivante ! »

« Nous nous battions pour l’obtenir tout le temps. Dans cette course à Moscou, il a failli me battre et nous avons touché les roues à quelques reprises, tout comme les vieux jours de karting. »

« J’ai remporté le titre en Formule 3, mais le moment difficile pour moi a été que Max avait signé un accord pour participer à la Formule 1. »

« C’était bien joué pour lui, certainement, mais quand j’ai vu la nouvelle, c’était difficile à avaler. Il a terminé troisième du championnat; Je gagnais et je n’avais pas de baquet dans aucune catégorie à ce moment-là. »

« J’ai fait quelques tests en GP2, mais rien n’a vraiment été confirmé. Le programme Lotus F1 junior avait des difficultés à l’époque et je n’allais nulle part, donc ce fut un moment assez difficile. »

« Mais j’ai utilisé ça comme motivation. Je savais que je devais travailler dur et rester au sommet des catégories juniors si je devais atteindre la Formule 1. »

« C’était mon objectif ultime; ne voulant pas nécessairement affronter à nouveau Max, mais plutôt le rejoindre en Formule 1. »

En 2016, le Français Esteban Ocon atteint son objectif en rejoignant Max Verstappen en F1 avec l’équipe Manor Racing lors du Grand Prix de Belgique.

Deux ans plus tard au Grand Prix du Brésil, la relation entre les deux hommes prend une autre tournure puisque après un contact en piste, ils s’expliqueront assez violemment après la course devant les caméras du monde entier.

L’année suivante, Esteban Ocon n’a plus de baquet de titulaire en F1 et devra patienter une saison complète en off, avant de pouvoir revenir en 2020 avec l’écurie Renault F1.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer

Grand Prix de Grande-Bretagne

Le manufacturier de la Formule 1 Pirelli a publié les conclusions de son enquête après les crevaisons survenues à Silverstone

Insolite

Quand le patron de l'équipe Mercedes affronte ses deux pilotes en piste sur le tracé de Silverstone...

GP d'Emilie Romagne (Imola)

Les deux pilotes de l'équipe AlphaTauri pourraient bien avoir un "léger" avantage sur la concurrence à Imola cette année

Grand Prix de Grande-Bretagne

Esteban Ocon a eu du mal à doubler la Racing Point de Lance Stroll en course dimanche, mais le Français a finalement réussi

Saison 2020

Le président de la FIA, Jean Todt, admire la volonté de Lewis Hamilton de combattre le racisme et les inégalités

Grand Prix du 70° anniversaire (Silverstone)

Des travaux ont été entrepris sur le tracé de Silverstone pour rallonger le vibreur déjà présent au virage 14

Grand Prix de Grande-Bretagne

Le directeur de l'écurie Haas estime qu'il est indispensable d'essayer des stratégies audacieuses en course pour espérer marquer des points

Grand Prix du 70° anniversaire (Silverstone)

Testé positif au COVID-19, Sergio Perez dit qu'il n'a absolument aucun symptôme et qu'il se porte bien

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1 - 2020 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.