f1 2020 alphatauri

Les équipes de F1 trouvent enfin un accord sur le plafond budgétaire

Les équipes de F1 se sont enfin entendues sur le plan visant à réduire le plafond budgétaire qui sera introduit l’an prochain en Formule 1.

Depuis plusieurs semaines maintenant, les équipes de F1, la FIA et la FOM discutent des modalités pour réduire davantage le plafond budgétaire en catégorie reine l’an prochain (à partir de 2021).

Ce vendredi, au terme d’une énième réunion en visioconférence, les dix équipes ont trouvé un accord pour réduire de 30 millions le plafond budgétaire – initialement fixé à 175 millions de dollars par saison et par équipe – l’accord portant sur un montant fixé désormais à 145 millions de dollars par saison.

Ce montant sera à nouveau réduit à 140 millions de dollars en 2022 et à 135 millions de dollars pour la période allant de 2023 à 2025.

Outre le plafond budgétaire, une série d’autres mesures visant à réduire les coûts et à niveler les performances entre toutes les équipes a également été adopté par les chefs d’équipes. – notamment un système de handicap dans la recherche et le développement.

Ce package de mesures doit encore officiellement être approuvé par le conseil mondial du sport automobile qui se réunira la semaine prochain, mais cette étape ne devrait être qu’une simple formalité.

Rappelons que les discussions pour trouver un accord concernant le plafond budgétaire en F1 ont pris du temps en raison du désaccord de deux des plus grandes équipes de la grille (Ferrari et Red Bull), qui ont avancé le prétexte qu’elles devaient fournir de nombreuses pièces à des écuries clientes, ce qui veut dire qu’elles dépensent plus d’argent que les autres écuries.

Ces deux équipes ne voulaient pas que le plafond budgétaire descende sous la barre symbolique des 150 millions de dollars, alors que l’équipe McLaren elle, souhaitait voir ce plafond budgétaire descendre aussi bas que possible (sous la barre des 100 millions).

Il faudra donc attendre le vote du conseil mondial du sport automobile la semaine prochaine pour que ces mesures deviennent officielles à partir de la saison prochaine.

D’autres règles acceptées

Au terme de cette réunion, d’autres règles ont également été acceptées par les équipes dont : le report de la nouvelle réglementation à 2022, l’obligation pour les équipes de courir en 2021 avec leurs monoplaces de la saison 2020, la possibilité que le format de certains week-ends de course change pour faciliter la multiplication des événements lors d’une saison – par exemple en compressant l’action sur piste en deux jours.

Le plafond budgétaire diminuera ou augmentera de 1 million de dollars pour chaque course supprimée ou ajoutée au calendrier. L’année prochaine, par exemple, ce sera 145 millions de dollars s’il y a 21 courses, mais 144 millions de dollars s’il y en a 20 et 146 millions de dollars s’il y en a 22.

Restrictions sur le développement du moteur en 2020 et 2021, y compris la limitation des heures sur un banc d’essai et le nombre de mises à niveau autorisées par saison, ceci étant une première étape vers la réduction des coûts pour les motoristes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…