Verstappen-Bakou
in

Max Verstappen : “Plafonner le salaire des pilotes serait une erreur”

Max Verstappen a exprimé son opposition à un plafond salarial pour les pilotes de Formule 1 et a souligné qu’il pourrait être plus difficile pour les jeunes pilotes d’attirer des investisseurs au début de leur carrière.

Alors que l’inflation met de plus en plus les équipes de Formule 1 sous pression pour respecter le plafond budgétaire fixé à 140 millions de dollars par saison, certains chefs d’équipe ont évoqué l’idée de mettre en place un plafond salarial pour les pilotes et le personnel clé afin de limiter encore plus les dépenses, alors que ces salaires élevés n’entrent pas en considération dans l’actuel plafond budgétaire.

Un plafond potentiel de 30 millions de dollars pour les deux pilotes d’une équipe a été évoqué depuis quelques temps, même si jusqu’à présent aucun accord n’a été conclu sur son éventuelle mise en œuvre. On ne sait pas non plus exactement comment cela affecterait ceux qui ont des contrats à long terme, notamment Max Verstappen, dont l’accord avec Red Bull s’étend jusqu’en 2028.

Interrogé sur la perspective de l’introduction d’un plafond, le pilote néerlandais a souligné que cela n’avait aucun sens alors que la discipline est en bonne santé et que les équipes génèrent de bons revenus.

C’est toujours un peu vague, n’est-ce pas? a déclaré Max Verstappen.”Je pense que personne ne sait vraiment quelle direction ça va prendre. Mais de mon côté, je pense que ce serait une erreur complète car en ce moment, la F1 est de plus en plus populaire, et tout le monde gagne de plus en plus d’argent, y compris les équipes et la FOM. Tout le monde en profite.

Alors pourquoi les pilotes devraient voir leurs droits de propriété intellectuelle et tout le reste plafonnés, ceux qui font réellement le spectacle et mettent leur vie en danger? Parce que c’est que nous faisons au final. Donc selon moi, c’est une très mauvaise idée.”

Max Verstappen a insisté sur le fait que certains investisseurs pourraient être réticents à soutenir de jeunes talents s’ils savent que les rendements potentiels à long terme seront réduits : Dans toutes les catégories juniors, quand vous voyez combien de ces pilotes ont un sponsor ou un soutien, qui finira par avoir un certain pourcentage de leurs revenus en F1 ou autre, je pense que cela limiterait cette possibilité, parce que ils n’obtiendraient jamais leur retour sur investissement.

Plafonner les revenus nuira à toutes les catégories juniors et je ne pense pas que c’est ce qu’on veut.

Lando Norris, qui est sous contrat à long terme avec McLaren, a convenu qu’il pourrait y avoir un impact sur ces investissements pour les jeunes pilotes: “Je pense que Max a raison“, a déclaré le pilote britannique. “Et surtout au sujet de la partie investissement pour les jeunes pilotes. Il est déjà assez difficile d’entrer en F1. Donc, dès que vous avez le soutien, ou que vous avez un investisseur en tant que pilote, ils veulent évidemment récupérer leur argent à un moment donné, c’est qu’il faudra faire.

Et si le salaire est plafonné etc., ce sera beaucoup plus difficile ou cela intéressera beaucoup moins les gens d’investir dans les jeunes pilotes et d’investir dans les personnes ayant des chances d’accéder à la F1. Je pense donc que c’est l’un des points clés dans cette discussion.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

alpha-tauri-f1-news

Revivez la première séance d’essais libres du Grand Prix d’Azerbaïdjan

sergio-perez-bakou-f1

GP d’Azerbaïdjan – EL1 : Sergio Perez devance Leclerc et Verstappen