Zhou Hongrie
ZHOU Guanyu (chi), Alfa Romeo F1 Team ORLEN C42, portrait during the Formula 1 Aramco Magyar Nagydij 2022, Hungarian Grand Prix 2022, 12th round of the 2022 FIA Formula One World Championship from July 28 to 31, 2022 on the Hungaroring, in Mogyorod, Hungary - Photo Antonin Vincent / DPPI
in

Zhou : “La situation de Piastri montre que j’ai eu raison de quitter Alpine”

Guanyu Zhou considère que la situation d’Oscar Piastri chez Alpine montre qu’il a eu raison de quitter l’équipe française pour Alfa Romeo.

Zhou est devenu en 2022 le premier pilote chinois titulaire de l’histoire de la Formule 1 et a débarqué en catégorie reine après trois saisons passées dans la catégorie inférieure en F2. A seulement 23 ans, il est le seul rookie sur la grille cette année et, bien qu’il reconnaisse qu’il y a un peu de pression sur ses épaules, le pilote Alfa Romeo assure qu’il a connu pire en Formule 2 l’an dernier en fin de saison.

Le Chinois faisait partie de l’académie Alpine aux côtés d’Oscar Piastri et le deux pilotes se sont battus pour le championnat des pilotes de Formule 2 l’année dernière, Guanyu Zhou terminant troisième tandis que l’Australien a remporté le titre. Cependant, c’est bien Zhou qui s’est engagé en Formule 1 cette année en rejoignant Alfa Romeo pour cette saison.

En revanche, on ne sait toujours pas où Oscar Piastri se retrouvera l’année prochaine puisque ce dernier a démenti le communiqué d’Alpine qui l’annonçait comme pilote titulaire pour 2023 aux côtés d’Esteban Ocon. Zhou pense que cette situation délicate prouve qu’il a pris la bonne décision de quitter le constructeur français.

J’ai été complètement soulagé“, a déclaré Zhou à nos confrères de Racer, avant que Piastri n’annonce son intention de partir plus tôt cette semaine. “Tout s’est très bien passé, car mon contrat se terminait à la fin de l’année dernière et c’était à nous deux de décider si nous voulions continuer, mais il y avait une opportunité avec Alfa.

L’accord ne pouvait pas continuer avec Alpine, car je ne voyais nulle part où aller l’année suivante. Et Alfa et Alpine sont des marques concurrentes assez importantes – pas seulement en Formule 1 mais en général – donc ce n’était pas facile de quitter Alpine.”

“Je suis très content que tout se soit bien passé parce que si j’avais une autre année, je pense que j’aurais été un peu coincé, tout comme Oscar maintenant. Ce n’est donc pas la meilleure chose pour moi. J’ai eu l’impression qu’il y avait une opportunité ici, alors j’ai saisi l’occasion et je pense que c’était une très bonne décision.

Zhou a marqué des points à deux reprises jusqu’à présent cette saison et a obtenu son premier point dés sa première course en Formule 1 lors du Grand Prix de Bahreïn.

Je ne m’attendais pas à être dans les points, mais je savais que j’avais un meilleur rythme en course qu’en qualifications“, a-t-il déclaré. “Mais cette course (à Bahreïn) a été très stressante parce que j’étais à l’aise en P8 ou P9 et ensuite nous avons eu une voiture de sécurité tardive, donc j’ai dû rentrer au stand et je suis tombé en P12 et j’ai dû remonter dans le peloton. C’était donc difficile, mais quand j’ai franchi la ligne 10ème, cela voulais tellement dire pour moi. Je n’ai jamais été aussi ému de toute ma carrière.”

C’est la pression que je gérais et que j’affrontais depuis l’hiver dernier, même depuis les dernières manches de F2 jusqu’ici. C’est incroyable. Je ne pense pas que quiconque puisse l’imaginer, car je faisais face à la pression de ces commentaires et je courais toujours en F2 en essayant de me battre pour le titre. Donc ça m’a un peu déprimé, mais ça ne m’a pas empêché de venir en F1, donc c’est la chose la plus importante.” a conclu le jeune pilote chinois.

Même s’il n’a pas encore officiellement été confirmé chez Alfa Romeo l’année prochaine, il est très probable que Guanyu Zhou garde son baquet en 2023 aux côtés de Valtteri Bottas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

F1 - Jean Alesi appelle les Tifosi à soutenir Ferrari dans un moment difficile

Jean Alesi appelle les Tifosi à soutenir Ferrari dans un moment difficile

Schumacher Hongrie

Haas suspend les négociations avec Mick Schumacher